BFM Auto

8000 primes à la casse signées chaque semaine

250.000 demandes ont déjà été déposées depuis le début de l'année.

250.000 demandes ont déjà été déposées depuis le début de l'année. - AFP

Le ministre de la Transition écologique François de Rugy estime à 400.000 le nombre de primes qui seront distribuées cette année.

Reconduite cette année, et enrichit d’une surprime pour les ménages les plus modestes, la prime à la conversion semble toujours séduire les acheteurs de voitures. Interrogé ce mardi sur RTL, le ministre de la Transition écologique François de Rugy a expliqué que 400.000 primes devraient être signées cette année.

C’est presque autant que les 500.000 prévues initialement sur tout le quinquennat, et surtout plus de 50% de plus que l’année dernière. En 2018, première année du dispositif, environ 295.000 primes à la casse avaient été versées pour l’achat d’une voiture neuve ou d’occasion et la mise à la casse d’un vieux véhicule.

"Cette prime n’a jamais aussi bien marché. Depuis le début de l’année, nous sommes à 8000 demandes par semaine, a expliqué François de Rugy. Si on continue comme cela, cela fera plus de 400.000 qui bénéficieront d’une aide".

"Le chèque énergie et la prime à la conversion sont deux mesures qui fonctionnent", a ainsi rappelé ce midi le Premier ministre Edouard Philippe, en dressant le bilan des mesures d'urgence prises après la crise de gilets jaunes. 

Des petites voitures qui consomment moins

Grâce à la prime, les Français se sont tournés au deux tiers l’an dernier vers la voiture d’occasion. Ils ont dépensé en moyenne 14.000 euros, et se sont surtout tournés vers des voitures françaises: Renault Clio, Dacia Sandero ou encore Peugeot 208. De petits modèles comme la Fiat Panda ont aussi vu leurs ventes boostées par la prime.

"Il faut continuer à travailler sur le moyen, et le long terme, pour libérer les Français du pétrole, [...] et c’est la politique que nous menons pour permettre aux Français de changer de voiture, a ajouté François de Rugy. Quand on achète une voiture qui consomme 5 litres aux 100, au lieu d’une voiture qui en consomme 6 ou 7, c’est une économie que l’on fait sur chaque plein d’essence".

Pauline Ducamp