BFM Var

Var: le président du Sdis suspecte un incendie d'origine humaine

L'incendie qui a déjà détruit plus de 3500 hectares et touché une centaine d'habitations a démarré lundi soir à proximité d'une aire de repos d'autoroute.

Déjà plus de 3500 hectares brûlés. L'incendie qui ravage les massifs du Var depuis lundi soir n'est toujours pas maîtrisé par les pompiers mais pour le président du Service départemental d'incendie et de secours (Sdis) du Var et maire du Luc, Dominique Lain, l'origine du feu ne laisse aucun doute:

"On avait des conditions très sévères, on le savait, on avait 11% d'hydrométrie, un vent chaud, et pour moi, comme toujours, une erreur humaine est à l'origine de ce feu puisque c'est parti proche d'une aire de repos d'autoroute, l'aire de Sigues dans le sens Gonfaron-Nice", affirme-t-il sur BFM Toulon Var.

900 pompiers mobilisés, le feu pas encore maîtrisé

Mardi matin, un avion de reconnaissance aérienne, 2 Dashs ainsi que 4 Canadair ont déjà effectué 68 largages, soutenus par quelque 900 pompiers de la région et 120 gendarmes au sol. Les dégâts sont déjà nombreux. 7 campings et plusieurs milliers de personnes ont été évacués à titre préventif. Une centaine d'habitations ont été touchées, et à Grimaud, le camping Charlemagne a été détruit par les flammes.

Selon le préfet du Var, qui a donné une interview à BFMTV dans la matinée, il n'y a pour l'instant aucune victime à déplorer, mais trois blessés légers et une vingtaine de cas d'intoxications aux fumées ont été recensés. Le feu est "arrêté au sud" mais "de nouveaux départs de feu" ont été détectés, a-t-il déclaré.

Louis Chahuneau