BFM Tech

Elon Musk travaille en secret à un véhicule de transport en commun autonome

-

- - Heiko Junge / NTB Scanpix / AFP

Le patron de Tesla a confirmé qu'il réfléchissait à un véhicule autonome capable de désengorger les centres urbains.

Elon Musk n’a pas pour habitude de se tourner les pouces. Après avoir lancé SpaceX, développé Tesla et avoir initié l’aventure Hyperloop, le milliardaire travaille à une nouvelle révolution.

Le patron a en effet révélé lors d’une conférence en Norvège qu’il planchait sur un nouveau projet de transport collectif autonome. Mais il ne souhaite pas en dire plus. Tout juste accepte-t-il de révéler que "ce ne sera pas exactement un bus, mais il pourrait un jour remplacer les transports en commun".

Pour Elon Musk, qui a les embouteillages en horreur, ce nouveau moyen de transport sur lequel il travaille pourrait résoudre les soucis de circulation dans les centres urbains et "emmener les gens jusqu’à leur destination finale et pas uniquement jusqu’à un arrêt de bus".

Soyons fous, on pourrait imaginer un "véhicule" souterrain composé de nacelles, à la manière de celles en préparation pour l’Hyperloop, qui pourraient se détacher en fin de parcours pour atteindre plusieurs points dans un même quartier. Pourquoi souterrain ? Parce que l’an dernier, Elon Musk avait indiqué dans une série de tweets qu’il préférerait voir les véhicules du futur se déplacer sous terre que dans les airs car il y aurait moins de risque de les recevoir sur la tête.

Reste à savoir si cette annonce sera suivie d'effets ou si cette idée finira au fond d'un carton.

Il n’est en tout cas pas le seul homme d’affaires américain à s’intéresser aux transports en commun. Pour n’en citer qu’un autre, Warren Buffett participe depuis plusieurs années à la mise en place de services de bus électriques dans plusieurs villes américaines dont Washington et Seattle.