BFM Tech

Test du Samsung Galaxy S10e: notre smartphone coup de cœur de ce début d'année

Le Samsung Galaxy S10e

Le Samsung Galaxy S10e - BFMTV.COM

Aux côtés du Samsung Galaxy S10, le fabricant commercialise une version plus compacte, moins chère, mais qui ne fait que peu de compromis. Une réussite presque totale.

Samsung, dont la gamme Note est celle qui a poussé le monde vers le très grand format, sera-t-il le fabricant qui réhabilitera le smartphone de petite taille? C'est le pari qui est fait avec le Galaxy S10e, troisième déclinaison du Galaxy S10 - en mettant de côté la version 5G, faite pour ceux qui espèrent encore manipuler leur smartphone à une main. L’appareil est disponible à 759 euros (128 Go) et profite d’un écran de 5,8 pouces qui occupe une grande partie de la façade.

Le Samsung Galaxy S10e
Le Samsung Galaxy S10e © BFMTV.COM

Les forces du Samsung Galaxy S10e

L’ami des petites mains

En 2019, trouver un appareil compact est un défi. Parmi les mobiles premium, seul l’excellent Pixel 3 de Google figure au rayon des petits formats. Il est heureux qu’il soit complété par Samsung, avec une déclinaison d’un Samsung Galaxy S10 déjà très séduisant. Si vous ne jurez que par les immenses écrans, passez votre chemin. Si vous n’aimez pas l’encombrement, vous risquez d’être séduit.

Le Galaxy S10e se distingue par ses dimensions, avec une épaisseur de 7,9 mm pour un poids plume de 150 grammes. Il est légèrement plus épais qu’un iPhone XS (7,7 mm) mais sensiblement plus léger (177 grammes pour le modèle d’Apple), le tout pour une même diagonale d'écran.

Le Samsung Galaxy S10e
Le Samsung Galaxy S10e © BFMTV.COM

Un design élégant

Esthétiquement, le Galaxy S10e s’inspire en grande partie de ses "grands frères", avec des finitions en verre parfaitement calibrées. Les deux appareils photo s’intègrent à l’arrière, sans aucune protubérance. Pour cause de contrainte économique - et peut-être de manque de place, Samsung nous prive de son capteur d’empreintes digitales sous l’écran. Il faudra donc faire avec un capteur d’empreintes placé sur la tranche droite du smartphone.

Cette version compacte du Galaxy S10 conserve l’un de ses meilleurs attributs: la prise casque, toujours placée sur la tranche inférieure. Alors qu’Apple, Huawei ou Xiaomi ont choisi de la faire disparaître, Samsung fait figure de résistant. Notons que pour la première fois depuis 2016, la firme propose un mobile premium dont l’écran n’est pas incurvé. Il aura au moins l’avantage d’être plus facile à réparer.

-
- © -

Un équipement (presque) sans compromis

Les utilisateurs du Galaxy S10e devront par ailleurs renoncer au troisième appareil photo du Galaxy S10, qui propose un zoom optique x2. Le reste de la fiche technique est à la hauteur des standards haut de gamme de 2019: processeur ultra-puissant, stockage supplémentaire avec carte microSD et double appareil photo (grand angle et très grand angle). Le S10e bénéficie d’un superbe écran OLED, troué dans le coin supérieur droit afin d’intégrer la caméra frontale.

La qualité d’image des deux modules photo est identique à ce que proposent les S10 et S10+. On profite donc de magnifiques clichés de jour comme de nuit, ainsi que d’une très bonne qualité vidéo. Le second module caméra très grand angle est adapté aux photos de paysages, et constitue un excellent outil pour s’amuser en milieu urbain.

Photo prise avec le Samsung Galaxy S10e
Photo prise avec le Samsung Galaxy S10e © BFMTV.COM
Photo prise avec le Samsung Galaxy S10e (très grand angle)
Photo prise avec le Samsung Galaxy S10e (très grand angle) © BFMTV.COM
Photo prise avec le Samsung Galaxy S10e
Photo prise avec le Samsung Galaxy S10e © BFMTV.COM
Photo prise avec le Samsung Galaxy S10e
Photo prise avec le Samsung Galaxy S10e © BFMTV.COM
Photo prise avec le Samsung Galaxy S10e
Photo prise avec le Samsung Galaxy S10e © BFMTV.COM

Une interface bien pensée

Comme évoqué dans le test du Galaxy S10, Samsung a revu son interface logicielle, basée sur Android 9. On retrouve avec plaisir un mode sombre, qui permet de mieux profiter des noirs parfaits de l’écran OLED, et une interface largement simplifiée. Les menus sont bien plus lisibles qu’auparavant et les icônes bénéficient d’une refonte bienvenue.
Interface du Samsung Galaxy S10e
Interface du Samsung Galaxy S10e © BFMTV.COM

Un tarif plus abordable

Alors que le Galaxy S10 dépasse les 900 euros, le Galaxy S10e est lancé à 759 euros. Une somme importante, qu’il faut rapporter à la concurrence. On pourrait ainsi juger que ce modèle a les arguments pour concurrencer l’iPhone XR (859 euros), voire l’iPhone XS, vendu 1.155 euros. Il est également 100 euros moins cher que le Pixel 3, son concurrent le plus direct.

Les faiblesses du Samsung Galaxy S10e

Un capteur d’empreintes digitales peu pratique

Privés du capteur d’empreintes digitales du Galaxy S10, nous n’avons pas été particulièrement frustrés, du fait des mauvaises performances de ce dernier. Hélas, le capteur d’empreintes digitales placé sur la tranche droite du Galaxy S10e n’est pas beaucoup plus pratique à utiliser… au moins pour les gauchers. Comme sur l’autre modèle, nous avons finalement opté pour la reconnaissance faciale, très efficace.

Une autonomie limitée

Le principal inconvénient de ce format compact est qu'il implique l'intégration d'une batterie plus petite. Le fabricant est contraint de limiter la capacité de cette dernière, et cela se ressent. En utilisant le Galaxy S10e sans excès, il sera possible d'aller au bout de la journée, mais il ne faudra pas espérer davantage. Si cette faiblesse n'apparaît pas comme rédhibitoire à nos yeux, il ne faudra pas attendre de ce modèle qu'il se démarque par son endurance.

Conclusion

Alors qu’Apple a choisi un format intermédiaire pour son modèle le moins cher (iPhone XR), Samsung réduit la taille en même temps que le prix. Un choix payant, pour un appareil puissant, élégant, très doué en photo, qui se retrouve sans concurrent, ou presque. Seul le Pixel 3 de Google profite des mêmes qualités, malgré un design moins moderne. Le Samsung Galaxy S10e est à coup sûr ce qui se fait de mieux pour les utilisateurs aux petites mains, ou aux petites poches.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech