BFM Business

Chez Devialet, les concurrents des AirPods Pro victimes de bugs en série

En dépit de leur excellente qualité sonore, les écouteurs sans fil du fabricant français rencontrent quelques difficultés techniques. Heureusement, elles pourront être corrigées par une mise à jour.

Ça coince un peu chez Devialet autour des écouteurs intra-auriculaires haut de gamme Gemini (299 euros). Peu après la sortie des concurrents des AirPods Pro, de nombreux clients ont été victimes de problèmes techniques, notamment concernant la configuration, l'appairage ou la recherche des écouteurs.

Face aux réclamations, Devialet annonce à BFMTV avoir suspendu momentanément la livraison de ses écouteurs et avoir proposé un remboursement intégral aux clients souhaitant retourner le produit.

Problème purement logiciel

Le fabricant souligne que ces bugs sont d’ordre purement logiciel, et qu’une mise à jour viendra prochainement les corriger. Aucun défaut matériel n’est ainsi à blâmer, estime l'entreprise. Les clients mécontents peuvent cependant choisir de rendre leurs écouteurs, en attendant de s’en faire envoyer de nouveaux, profitant de la mise à jour.

Les écouteurs Gemini de Devialet
Les écouteurs Gemini de Devialet © Devialet

Si les avis des utilisateurs sont unanimes concernant la qualité du son, plusieurs sites regroupant des avis de consommateurs mentionnent largement ces difficultés techniques.

Pour l’entreprise faisant partie du French Tech 120, les écouteurs Gemini constituent une première incursion sur un marché grand public très concurrentiel. Jusque-là, Devialet s’était avant tout fait connaître pour ses enceintes Phantom, très haut de gamme, vendues à partir de 990 euros.

Pour toucher de nouveaux marchés, Devialet a par ailleurs noué des partenariats avec des opérateurs en intégrant ses solutions audio à la Freebox Delta, mais aussi à une enceinte connectée commercialisée par SFR (propriété d’Altice, comme BFMTV).

Une stratégie qui pourrait s’amplifier dans les mois à venir, avec une accélération de la sortie de nouveaux produits. En janvier 2020, Devialet a levé en toute discrétion 45 millions d’euros pour assurer son accélération.

Frédéric Simottel