BFM Business

Après Free et Orange, SFR lance ses propres enceintes connectées

SFR s'est allié avec Devialet pour sa première enceinte, disponible en deux versions.

SFR s'est allié avec Devialet pour sa première enceinte, disponible en deux versions. - SFR

SFR commercialise une enceinte connectée, en deux versions différentes, conçue avec l'entreprise française de systèmes audio Devialet.

SFR (Groupe Altice, également propriétaire de BFMTV) entre à son tour sur le marché déjà bien garni des enceintes connectées. Sa propre enceinte, lancée ce 16 novembre, sera commercialisée en deux versions. Elle a été conçue en partenariat avec Sagemcom et avec l'entreprise française Devialet, dont elle reprend trois technologies acoustiques.

Un assistant vocal maison

Deux assistants vocaux sont en réalité intégrés à la nouvelle enceinte: celui d'Amazon, Alexa, l'un des plus connus du marché, mais aussi "Ok SFR", un assistant vocal maison. Ce dernier permet notamment de formuler des requêtes simples, dont celle de régler, par la voix, le volume de l'enceinte, le Bluetooth, les sources audio mais aussi d'allumer ou d'éteindre les ampoules ou objets connectés de la maison.

HomeSound, l'enceinte connectée conçue par SFR et Devialet.
HomeSound, l'enceinte connectée conçue par SFR et Devialet. © SFR

A l'image de ses concurrentes, l'enceinte dévoilée par SFR propose par ailleurs d'accéder rapidement à des bulletins d'informations, à la météo ou encore à des résultats sportifs. Les enceintes, baptisées SFR Homesound et SFR Homesound Premium, sont proposées à la location, sans engagement, ou à l’achat, avec une offre Internet. La location du SFR Homesound est proposée à 5 euros par mois, contre 169 euros à l'achat, et celle de sa version Premium, à 10 euros par mois, pour 349 euros à l'achat.

Fin 2018 déjà, Free avait présenté sa Freebox Delta, également en partenariat avec Devialet. La box Internet était alors simplement dotée de l'assistant vocal Alexa, pour contrôler le décodeur à la voix.

En novembre 2019, Orange dévoilait également sa propre enceinte connectée, dotée d'un assistant vocal de son cru: Djingo. Mais l'expérience n'aura pas duré. L'entreprise a annoncé début octobre l'arrêt de la commercialisation et du développement de son enceinte. De l'aveu-même de Michaël Trabbia, directeur technologie et innovation de l'entreprise, l'enceinte n'était pas parvenue à "trouver son public", sur un marché déjà encombré par les géants Amazon, Apple et Google.

E.T.