BFM Normandie
Normandie

Naufrage du Breiz: cinq sauveteurs de la SNSM de Ouistreham placés en garde à vue

Un bateau de la SNSM lors d'un exercice, en 2019

Un bateau de la SNSM lors d'un exercice, en 2019 - Sebastien SALOM-GOMIS © 2019 AFP

Trois pêcheurs sont morts au mois de janvier au cours d'une opération de remorquage de nuit.

Cinq sauveteurs bénévoles de la Société nationale des sauveteurs en mer (SNSM) de Ouistreham (Calvados) ont été placés en garde à vue, a appris BFM Normandie ce mardi auprès du parquet du Havre, confirmant une information de France 3.

Les marins sont entendus par les gendarmes de Caen dans le cadre de l'enquête sur le naufrage du Breiz, survenu en janvier 2021 au large de Lion-sur-Mer.

En raison d'une avarie apparue de nuit près de Port-en-Bessin, les trois pêcheurs occupant ce chalutier-coquillard avaient sollicité l'aide des sauveteurs. Mais alors que le Breiz était remorqué par la navette de la SNSM, ce dernier avait chaviré. Portés disparus, les trois pêcheurs ont finalement été retrouvés morts.

Les gardes à vue prolongées

L'interpellation des cinq sauveteurs bénévoles a de quoi surprendre puisqu'en janvier, le Bureau d'enquête des événements de mer (BEA Mer) les avait mis hors de cause. Le BEA Mer estimait que l'inexpérience des pêcheurs et la surcharge de leur navire expliquaient le naufrage.

Les gardes à vue des cinq sauveteurs bénévoles ont été prolongées ce mardi.

F.B.