BFM Lyon

Villeurbanne: un chauffeur de bus mis à pied six jours après une bagarre avec un voyageur

En novembre dernier, une violente altercation avait éclaté entre les deux hommes à la station Laurent Bonnevay. Le conducteur a purgé sa sanction et a pu reprendre le travail ce lundi.

La vidéo avait immédiatement fait le tour des réseaux sociaux. Elle présente un chauffeur de bus et un voyageur s'échangeant des coups sur la chaussée lors d'une violente altercation à la station Laurent Bonnevay, à Villeurbanne. C'était il y a trois semaines.

La procédure disciplinaire ouverte à l'encontre du conducteur a débouché sur une mise à pied de six jours de l'intéressé, a appris BFM Lyon auprès d'une source syndicale des TCL. Le conducteur a pu reprendre le chemin du travail ce lundi.

Un soulagement pour les syndicats, qui craignaient que l'homme perde son emploi. Ces derniers jugent néanmoins la sanction "très clémente au vu de la gravité des faits".

"L'exaspération"

Au mois de novembre, une source syndicale avait affirmé à BFM Lyon que les conducteurs du réseau TCL étaient soumis à une grande pression en cette période de crise sanitaire. D'où "l'exaspération" puis l'échange verbal tendu et violent survenu ensuite dans le bus et à la station.

"Il a été insulté, les premiers coups ont été portés par le jeune. Ça n'excuse pas sa réaction derrière", avait déclaré Audrey Hippert, directrice exploitation bus à Keolis Lyon, à notre micro.

Face à ce type de situation chaque véhicule du réseau TCL est équipé d'un bouton d'urgence. Celui-ci permet aux conducteurs de faire appel au PC Sécurité. Une mesure que de nombreux salariés estiment insuffisante en cas d'agression.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions