BFM Lyon

Un projet "sagouiné": la colère de Gérard Collomb après l’échec de la Cité de la Gastronomie

Après l'échec de la Cité de la Gastronomie, la Métropole va devoir payer 1,7 million d'euros à son exploitant. Lundi, Gérard Collomb a fait part de sa colère, accusant David Kimelfeld d'avoir sabordé le projet.

La Métropole de Lyon va devoir passer à la caisse après l'échec de la Cité de la Gastronomie. Le conseil de la Métropole, réuni lundi, se prononçait sur la résiliation du contrat avec l'exploitant des lieux, qui va donner lieu à une indemnisation d'1,7 million d'euros à celui-ci.

À l'occasion de ces discussions, Gérard Collomb a pris la parole et fait part de sa colère. L'ancien maire de Lyon, désormais conseiller métropolitain d'opposition, a défendu le projet qu'il avait porté avant d'être nommé au ministère de l'Intérieur et accusé l'équipe de son successeur, David Kimelfeld, d'avoir "sagouiné" la Cité de la Gastronomie.

Paul Bocuse en "contreplaqué"

"Je pars au ministère (...) tout était prêt: le projet, l'argent, le financement. Au lieu de continuer dans cette ligne, on prend une autre ligne et on aboutit à la Cité de la Gastronomie d'aujourd'hui, qui est d'une pauvreté stupéfiante", s'est emporté Gérard Collomb.

"Quand je vois que Paul Bocuse est représenté sur une plaque de contreplaqué, excusez moi, je dois dire qu'il doit là-haut se retourner parce que ce n'est pas à la hauteur", a-t-il poursuivi devant l'assemblée des conseillers métropolitains. Et de s'emporter encore contre un projet "qui a été sagouiné dès que j'ai été parti".

Neuf mois après sa création, ce lieu dédié à l'art culinaire a fermé ses portes début juillet. Jugée peu attractive et trop chère et dans une certaine mesure victime du coronavirus, la Cité de la Gastronomie n'a pas réussi à attirer les visiteurs.

Les écologistes à la Métropole de Lyon planchent désormais sur un nouveau projet pour remplacer la Cité de la Gastronomie, qui était installée dans le Grand Hôtel-Dieu.

https://twitter.com/caroleblanchard Carole Blanchard Cheffe de service BFM Régions