BFM Lyon

Rhône: y aura-t-il des feux d'artifices pour le 14-Juillet cette année?

À un mois et demi des festivités, peu de communes ont passé commande auprès des entreprises spécialisées dans la production d'engins pyrotechniques.

Le 14-Juillet est pour les entreprises de production d'engin pyrotechniques un événement majeur. C'est à cette occasion qu'elles réalisent 80% de leur chiffre d'affaires. Mais compte tenu du contexte sanitaire, l'organisation des festivités liées à la fête nationale demeure incertaine.

Conséquence: les communes jouent la montre. Mais pour les entreprises pyrotechniques, difficile de se projeter. Pour l'entreprise Pyragric, basée à Rillieux-la-Pape, 20% de son portefeuille habituel de commandes est pour l'instant rempli. Un manque à gagner conséquent.

"Aujourd'hui, avec les mesures de déconfinement, la majorité des collectivités ne savent pas si elles vont pouvoir réaliser leur spectacle pyrotechnique et notamment ne prennent pas d'engagement au niveau des commandes", regrette Romain Schonfeld, directeur général de l'entreprise, qui précise que celles-ci sont "soumise à autorisation des préfectures".

Un timing serré

À un mois et demi du 14-Juillet, l'intéressé souhaiterait bénéficier de davantage de visibilité. Car si les créations de l'entreprises "sont presque faites", celles-ci requièrent "une préparation assez longue, qui demande une certaine logistique".

D'autant que le temps est compté. D'ordinaire, les municipalités doivent déposer une demande en préfecture un mois avant la date du tir. La préfecture doit ensuite donner ou non sa validation. "Pour le moment on ne sait pas. Les mesures sanitaires sont plutôt meilleures que l'an dernier pour la profession mais c'est soumis à avis du préfet qui prendra une décision quelques jours avant la date de réalisation du spectacle", explique Romain Schonfeld.

Et si à quelques semaines des communes se décident à organiser un feu d'artifice, l'entreprise craint de ne pas pouvoir honorer toutes les demandes. "C'est de la matière dangereuse, poursuit Romain Schonfeld. Aujourd'hui, on est dans une grande difficulté" pour prendre nos engagements."

"Si on peut le faire, on le maintiendra"

Du côté des communes, Saint-Cyr-au-Mont-d'Or fait figure d'exception. Privée de feu d'artifices en 2020, la municipalité a passé commande et entend bien pouvoir organiser un spectacle pyrotechnique cette année.

"Si on peut le faire, on le maintiendra, souligne le maire, Patrick Guillot, au micro de BFM Lyon. Parce que c'est un moment de convivialité, c'est un moment d'échange, c'est un moment festif que les Saint-Cyrôts attendent. Et pas que les Saint-Cyrôts d'ailleurs puisque de nombreux voisins viennent voir ce feu d'artifices qui est d'une très belle qualité."

Si le cap fixé par le gouvernement est maintenu, plus aucune limitation des rassemblements publics ne sera en vigueur en France métropolitaine à compter du 30 juin. Le couvre-feu disparaîtra le même jour.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions