BFM Lyon

Givors: moins de 30 voix font chuter le parti communiste, après 67 ans de règne

Pour glisser votre bulletin de vote dans l'urne, ce sera les 23 et 30 mars prochains (photo d'illustration).

Pour glisser votre bulletin de vote dans l'urne, ce sera les 23 et 30 mars prochains (photo d'illustration). - -

La vague verte a frappé à Lyon et dans sa métropole. En s'imposant, Mohamed Boudjellaba (divers gauche-écologiste) a mis la main sur un bastion du PCF.

Un séisme politique local tient parfois à peu de choses. Celui survenu dimanche soir à Givors, à 29 voix. En s'imposant face à la maire sortante Christiane Charnay, le candidat divers gauche-écologiste Mohamed Boudjellaba a mis fin à 67 ans de règne communiste sur la commune de la Métropole de Lyon.

Dans son allocution rapportée par Le Progrès, le nouvel édile de Givors, crédité de 28,88% des voix, a revendiqué "un jour historique" dans une "ville et une terre de gauche". Et Mohamed Boudjellaba de préciser que désormais "à terre de gauche, on rajoute terre d'écologie".

La maire sortante a reconnu la défaite du parti communiste dans cette commune, où 41,6% des votants se sont mobilisés. Un chiffre identique à la moyenne nationale. Christiane Charnay s'est toutefois félicitée d'"une victoire contre le Front (Rassemblement, ndlr) National".

L'échec du parti communiste conjugué au succès des Verts à Givors n'est pas un cas isolé. C'est un reflet local de la vague écologiste qui a déferlé dimanche sur la Métropole de Lyon comme sur le reste de la France, alors que le PCF perdait plusieurs bastions historiques.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions