BFM Grand Littoral

Nord: quatre migrants meurent après le naufrage d'une embarcation au large de Loon-Plage, selon le dernier bilan

Embarcation transportant des migrants (illustration)

Embarcation transportant des migrants (illustration) - BEN STANSALL / AFP

Une embarcation transportant des migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre a chaviré au large de Loon-Plage ce mardi.

Au moins quatre personnes sont mortes ce mardi après le naufrage d'une embarcation dans la Manche, au large de Loon-Plage, a appris BFM Grand Littoral auprès de la préfecture du Nord. Elle transportait des migrants, Iraniens selon les premiers éléments, qui essayaient de rallier la Grande-Bretagne.

La préfecture n'a pas fourni dans l'immédiat de détails sur les trois nouvelles victimes, qui s'ajoutent à un homme noyé découvert dans la matinée. La préfecture avait indiqué plus tôt que parmi les 17 rescapés, trois dont deux enfants étaient en arrêt cardio-respiratoire.

Une enquête a été ouverte par le procureur de la République de Dunkerque afin d’identifier les causes de ce naufrage.

D'importants moyens déployés

L'embarcation, selon les premiers éléments un bateau de pêche-promenade, a été signalée en train de se retourner et de couler vers 9H30 par un plaisancier anglais, lançant une vaste opération de recherches, qui se poursuivaient en début d'après-midi avec six embarcations et trois moyens aériens.

Depuis le début de l'année, 479 tentatives de traversées ont été interceptées par les autorités françaises tandis que 559 ont atteint leur but en Grande-Bretagne, selon la même source.

Une voie maritime particulièrement dangereuse

Le 18 octobre, un homme avait été retrouvé mort sur une plage de Sangatte, vêtu d'un gilet de sauvetage. Deux mois plus tôt, un autre homme de 28 ans, selon les papiers d'identité découverts dans ses affaires, avait lui aussi été découvert à Sangatte après le naufrage de son embarcation de fortune, au cours d'une nuit durant laquelle une cinquantaine de migrants avaient été ramenés sur les côtes françaises.

"Un autre homme est décédé en mai 2020, retrouvé dans le port de Calais près de l'écluse Carnot", a précisé ce mardi la préfecture du Pas-de-Calais.

La trentaine de kilomètres qui séparent la Côte d'Opale française des falaises calcaires de Douvres, visibles par temps clair sur la côte britannique, sont réputés comme l'une des voies maritimes les plus fréquentées et dangereuses au monde.

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions