BFM Grand Littoral

Centrale de Gravelines: l'Autorité de sûreté nucléaire pointe "une performance en retrait"

La centrale EDF à Gravelines.

La centrale EDF à Gravelines. - PHILIPPE HUGUEN / AFP

L'ASN estime malgré tout que le niveau de la sûreté nucléaire et de la radioprotection "reste globalement satisfaisant" dans son rapport publié mercredi.

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a indiqué mercredi que les "performances" mesurées en 2020 en matière de "sûreté nucléaire, de radioprotection et de protection de l'environnement" à la centrale nucléaire de Gravelines (Nord), la plus puissante d'Europe occidentale, étaient "en retrait" par rapport aux standards attendus.

"L'ASN considère que les performances de la centrale nucléaire de Gravelines sont en retrait en matière de sûreté nucléaire, de radioprotection et de protection de l'environnement par rapport à l'appréciation générale que l'ASN porte sur les centrales nucléaires d'EDF", écrit l'ASN dans un communiqué à la suite de la présentation de son rapport.

Pas d'amélioration des performances en 2020

Dans son rapport publié mercredi, l'ASN estime cependant que "le niveau de la sûreté nucléaire et de la radioprotection reste globalement satisfaisant".

Sollicitée par l'AFP, EDF a répondu qu'elle ne commentait pas les rapports de l'ASN, son "gendarme".

Concernant la sûreté nucléaire, "les performances ne se sont pas améliorées en 2020, notamment en matière de rigueur d'intervention", relève l'ASN. Elle souligne toutefois que l'exploitant a "respecté" la mise en demeure qu'elle lui avait adressée au 31 octobre 2020 pour la mise en oeuvre de travaux contre le risque d'explosion d'origine externe, liés notamment à la proximité du terminal méthanier de Dunkerque.

"En matière de protection de l'environnement, l'ASN considère que la centrale nucléaire de Gravelines doit mieux maîtriser la maintenance des équipements utilisant du gaz isolant à effet de serre (SF6) et des installations de traitement des effluents radioactifs produits par l'exploitation des réacteurs", écrit également l'ASN.

Quelques milliers d'amendes

Dans ce dernier domaine, le tribunal correctionnel de Dunkerque avait condamné le 21 juin EDF à quelques milliers d'euros d'amendes contraventionnelles, pour avoir exploité la centrale sans respecter les prescriptions de l'ASN quant à l'évacuation des eaux entre avril 2016 et décembre 2017.

Située au bord de la mer du Nord, à égale distance (20 km) de Dunkerque et de Calais, la centrale de Gravelines est la plus importante centrale nucléaire d'Europe de l'ouest, par sa capacité de production comme par le nombre de réacteurs (6).

"Sur le plan de la radioprotection, l'ASN affirme encore "continuer de noter des faiblesses dans la maîtrise des accès à certaines zones présentant des risques d'exposition radiologique".

B.R. avec AFP