BFM Lille

Nord: l'usine Toyota d'Onnaing redémarre, après trois semaines de chômage technique

Les salariés de l'usine Toyota d'Onnaing, dans le Nord, reprennent leur activité ce lundi, après trois semaines de chômage technique lié à une pénurie de pièces.

Les salariés de l'usine Toyota d'Onnaing, dans le Nord, de retour au travail. Après les trois semaines de fermeture pour congés d'été, l'usine n'avait pas rouvert ses portes le 23 août dernier. En cause, les pénuries de semi-conducteurs qui secouent la filière automobile.

Après trois semaines de chômage technique, les ouvriers ont donc retrouvé leur activité ce lundi matin. "Personnellement je suis contente de reprendre, parce que c'est vrai que ça faisait un peu long", témoigne une salariée au micro de BFMTV, malgré tout inquiète pour l'avenir.

Pour l'heure, la direction table sur une production divisée par deux, soit 500 véhicules par jour contre plus de 1000 en temps normal.

Une inquiétude économique

Par ailleurs, malgré la reprise, l'ensemble des employés au chômage partiel ont subi une baisse de revenus. Les salariés ont été payé 84% de leur salaire net, et 60% pour les intérimaires. Pour certains d'entre eux, cela représente jusqu'à 400 euros de perte ce mois-ci, alertent les syndicats.

La CGT a d'ailleurs tracté ce lundi matin pour mettre la pression sur la direction. Le syndicat demande à ce que les salaires soient payés à 100%, car les stocks ne sont pas florissants et la pénurie mondiale de certains composants se poursuit.

Cinq journées de chômage partiel sont prévues entre mi-septembre et début octobre. Par la suite, d'autres journées voire semaines de "repos forcé" pourraient de nouveau avoir lieu.

Lionel Top et Alicia Foricher