BFM Lille

Lille: isolement, déprime, perte d’emploi… une étude alerte sur le mal-être des étudiants

Selon une étude menée par la Fédération des associations de l'université de Lille, 60% des étudiants se disent "déprimés".

Depuis neuf mois, les étudiants subissent de plein fouet la crise du coronavirus. Pour lutter contre l'épidémie, ils ont dû quitter les amphis et s'habituer aux cours à distance tandis que la vie étudiante a été quasi réduite à néant. Autant de mesures qui ont pu créer un profond mal-être et un sentiment d'isolement chez de nombreux jeunes. A Lille, la Fédération des associations étudiantes souhaite alerter la direction de l'université, mettant en avant des chiffres alarmants.

"15% des étudiants du campus se sentent isolés socialement tandis que 60% se disent "déprimés" et 70% "épuisés"", explique Elise Margat, présidente de la fédération des associations étudiantes de Lille, s'appuyant sur une étude effectuée par l'organisme au cours de l'été dernier.

"Si on rapporte les 3.000 répondants de l'étude aux 70.000 étudiants de l'université de Lille, ce n'est pas un petit chiffre, ce n'est pas négligeable", insiste-t-elle.

Un tiers ont des difficultés financières

"Un étudiant sur trois qui travaille a perdu son emploi pendant le confinement", poursuit Elise Margat. "Ce n'est pas juste de l'argent de poche. Cela leur sert à payer leur nourriture, leur loyer et certainement leurs études. Quand rien ne va, la priorité ce n'est pas de réussir son examen du lendemain et de ramener des bonnes notes."

Selon l'étude, 24,4% des personnes interrogées ont de faibles revenus, avec un budget compris entre 0 et 299 euros. Parmi ces derniers, 76,1% habitent hors du foyer familial.

"Ces chiffres sont alarmants"

"Ces chiffres sont alarmants", a réagi sur notre antenne Sandrine Rousseau, vice-présidente de l'université de Lille. "La vie étudiante est actuellement très difficile."

"Depuis le mois de mars l'université de Lille s'est mobilisée pour aider les étudiants, assure la vice-présidente. Nous avons débloqué 1,3 million d'euros pour mettre en place plusieurs dispositifs." Et de détailler: "nous avons déployé des aides d'urgence, des cartes alimentaires pour s'acheter à manger, des prêts d'ordinateur et des aides à la connexion pour suivre les cours à distance."

La vice-présidente rappelle par ailleurs qu'une adresse mail spécifique a été créée pour centraliser les demandes d'aides des étudiants: solidarite@univ-lille.fr. Au total, 6.000 étudiants en ont déjà fait usage.

Selon l'étude, 16% des personnes interrogées expliquent cependant ne pas connaître les aides qu'ils peuvent obtenir de la part de l'université.

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV