BFM Business

Tourisme: le patron de Booking voit une corrélation entre le taux de vaccination et les réservations

Une résidence Pierre et Vacances à Saint-Jean-de-Luz

Une résidence Pierre et Vacances à Saint-Jean-de-Luz - Pierre et Vacances

Glenn Fogel, le PDG du site de réservation, revient dans une interview au JDD sur les mesures de licenciement et exprime son soutien en faveur du pass sanitaire.

Alors que des pays commencent à rouvrir leurs portes aux touristes, les professionnels du secteur sont dans l'expectative. Et parmi eux le site de réservation néerlandais Booking.com, qui malgré l'arrêt quasi-complet des voyages en 2020, est parvenu à garder la tête hors de l'eau.

Dans le JDD, son PDG Glenn Fogel revient sur cette crise sans précédent, qui a bouleversé le fonctionnement de l'entreprise.

"Nous avions évalué dès mars 2020 les ressources dont nous aurions besoin pour compenser une éventuelle absence totale de chiffres d'affaires pendant une période maximale de deux ans."

En avril, Booking.com conclut une levée de fonds de 3,3 milliards d'euros. Mais cet apport s'avère toutefois insuffisant: quelques mois plus tard, l'entreprise annonce une coupe sombre dans ses effectifs. En tout, 25% des postes, soit 4375 sur 17.500, sont supprimés.

"Ç'a été très difficile. D'autant que personne n'avait démérité", regrette Glenn Fogel. "Mais il fallait essayer de survivre à cette catastrophe."

Corrélation entre le taux de vaccination et de réservation

À l'aune du déconfinement généralisé, Booking s'en est mieux sorti que certains de ses concurrents comme Expedia, note le JDD. Sa capitalisation a même légèrement augmenté, à 90,6 milliards de dollars, malgré un chiffre d'affaires divisé par deux durant la crise.

Mais Glenn Fogel reste prudent: "Nous avons l'espoir que la situation s'améliore, mais les tragédies se poursuivent dans plusieurs régions du monde. Le seul espoir d'une vraie reprise réside dans le vaccin. La corrélation entre le taux de vaccination et le taux de réservation est très claire."

Si les trajets internationaux pourraient rester minoritaires cet été, beaucoup ont l'intention de voyager dans leur propre pays.

Dans tous les cas, "le pass sanitaire, ou tout autre outil qui pourra garantir la sécurité des déplacements intérieurs ou internationaux, sera indispensable", juge Glenn Fogel.
Samuel Kahn