BFM Business

SNCF: les cheminots font-ils plus souvent la grève que par le passé?

Une manifestation de cheminots en avril 2018 à Toulouse. (Photo d'illustration)

Une manifestation de cheminots en avril 2018 à Toulouse. (Photo d'illustration) - PASCAL PAVANI / AFP

INFOGRAPHIES. Deux fortes mobilisations ont déjà eu lieu depuis la rentrée, dont une, imprévue, ce week-end. 2019 est pourtant loin d'être l'année la plus marquée par les conflits sociaux à la SNCF.

Ce week-end, un nouveau mouvement social a engendré des perturbations sur le trafic ferroviaire français. Les syndicats évoquent un droit de retrait suite à un accident, le gouvernement et la direction de la SNCF une "grève sauvage".

Mais ce mouvement social est loin d'être le premier de l'année: le 24 septembre, la grève nationale contre la réforme des retraites avait déjà perturbé le trafic ferroviaire. Cette mobilisation a d'ailleurs été la plus forte de 2019: elle a été deux fois plus suivie que celles de juin ou février.

A ces deux épisodes marquants, il faut ajouter la grève programmée le 5 décembre pour la journée d'action contre la réforme des retraites.

2019, une année plutôt "calme"... pour l'instant

Un regain de mobilisation qui interroge: la SNCF a-t-elle déjà traversée des périodes de conflit social de cette envergure? La réponse est oui. Et il est inutile de remonter loin dans le passé pour trouver une période plus "agitée". 

Au printemps 2018, les syndicats avaient fait grève contre la réforme de la SNCF deux jours sur cinq pendant trois mois. Une mobilisation exceptionnelle, la plus forte depuis les grèves historiques de 1995.

1968, 1995, 2018: quelle a été l'année la plus perturbée par les grèves?

L'infographie ci-dessous recense par année le nombre moyen de journées non travaillées par cheminot justifiée par sa participation à un mouvement social. Les chiffres sont issus des données officielles de la SNCF*. 

Les colonnes rouges représentent les années avec les plus fortes mobilisations. Cliquez sur l'année qui vous intéresse pour obtenir plus de détails.

Depuis le début du XXIème siècle, les mouvements sociaux semblent donc de plus en plus nombreux, surtout si on compare les deux dernières décennies aux années 1980 et 1990 qui - exceptée l'historique mobilisation de 1995 - furent relativement calmes.

De l'après-guerre à mai 68, des mobilisations plus fortes et plus régulières

Les 20 dernières années font cependant pâle figure face aux nombreuses mobilisations d'après-guerre, notamment celle de mai 1968 qui fut, à titre de comparaison, trois fois plus importante que celle mai 2018! 

Retrouvez ci-dessous les dix années où les cheminots se sont le plus mobilisés. On notera que la moitié d'entre elles ont été enregistrées datent du XXIème siècle.

Les effectifs de la SNCF au plus bas depuis 1870

Depuis l'après-guerre, les effectifs de la SNCF ne cessent de diminuer. A la fin de l'année 2019, ils devraient d'ailleurs être à leur plus bas niveau depuis 150 ans. En janvier 2020, si la compagnie ferroviaire a bien supprimé 2086* postes comme elle l'avait annoncé l'hiver dernier, ils ne devraient plus être que 140.050.

*Les chiffres pour 2019 sont susceptibles de changer d'ici la fin de l'année puisque les données de la SNCF n'allaient que jusqu'à septembre. D'autant plus qu'un mouvement social d'envergure est prévu pour le mois de décembre.

*Même remarque à propos des effectifs de 2019, qui n'ont pas encore été communiqués. Pour calculer le nombre de jours perdus par agent, nous avons soustrait le nombre de postes que la SNCF comptait supprimer en 2019 (2086) aux effectifs de 2018 (142.236). 

Louis Tanca