BFM Eco

Ryanair: les pilotes britanniques acceptent de baisser leurs salaires pour limiter les suppressions d'emplois

Ryanair

Ryanair - Andreas Solaro / AFP

Les pilotes britanniques ont accepté une baisse de leurs salaires temporaire de 20%. Selon les syndicats, cela devrait permettre de sauver au moins 260 emplois sur les 330 initialement menacés.

Face à la menace de suppressions de centaines d'emplois outre-Manche, le syndicat des pilotes britanniques de Ryanair a annoncé ce mercredi que ses membres avaient voté à 96% en faveur d'une réduction temporaire des salaires, rapporte Reuters.

Le directeur général de la compagnie irlandaise, Michael O'Leary, avait en effet indiqué que 3500 postes étaient menacés en Europe, dont 330 postes de pilotes au Royaume-Uni, et s'était engagé à revoir ses ambitions à la baisse si les salariés acceptaient une baisse de leur rémunération. Pour les pilotes britanniques, la réduction de salaire devrait atteindre 20% et permettre de sauver 260 emplois. Selon le syndicat, l'avenir des 70 emplois toujours menacés est lié à la possible fermeture des bases de Ryanair.

"Chantage au licenciement"

Plus tôt dans la journée, Michael O'Leary avait affirmé que la direction du groupe était engagée "dans des négociations approfondies avec (ses) pilotes et (son) personnel navigant" pour leur demander "à tous d'accepter des réductions de salaire comme solution alternative aux pertes d'emploi".

La baisse réclamée pour les commandants de bord les mieux rémunérés est de 20% tandis que celle demandée aux agents de bord les moins bien payés est de 5%. En cas d'accord, "nous pouvons éviter la plupart des pertes d'emplois, mais pas toutes", a néanmoins prévenu Michael O'Leary.

En France, le SNPNC-FO, syndicat majoritaire chez Ryanair en France, a dénoncé début juin "un chantage au licenciement" exercé par la compagnie irlandaise à bas coûts sur son personnel, en utilisant le "prétexte" du coronavirus.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco