BFM Business

Ryanair annule tous les vols vers le Maroc jusqu'au 1er février 2022

Un avion Ryanair (photo d'illustration).

Un avion Ryanair (photo d'illustration). - Paul FAITH / AFP

La compagnie aérienne low-cost a annoncé qu'elle annulait tous les vols à destination et en provenance du Maroc pendant deux mois.

Plus aucun vol Ryanair au Maroc. La compagnie aérienne à bas coûts a annoncé jeudi qu'elle annulait tous ses vols à destination et en provenance des aéroports marocains jusqu'au 1er février 2022. Dans son communiqué, Ryanair déplore "un manque de clarté de la part du gouvernement marocain" sur ce qu'il se passera "au-delà de [sa] décision initiale d’interdiction de voyager du 13 décembre", contraignant le groupe à annuler ses vols.

Les autorités marocaines ont annoncé dimanche dernier la suspension de tous les vols commerciaux vers le pays jusqu'au 13 décembre prochain en raison de la propagation du nouveau variant Omicron et de la recrudescence de l'épidémie.

"Les annulations de vols obligatoires ont eu un impact sur 160.000 clients à ce jour et, en raison de l’incertitude actuelle, Ryanair a été contraint d’annuler tous ses vols marocains prévus jusqu’au 1er février 2022, laissant 230.000 passagers supplémentaires confrontés à des perturbations dans leurs projets de voyage", a déclaré la compagnie, assurant avoir proposé "un changement de vol gratuit ou un remboursement" à tous les clients concernés.

Transavia aussi

Transavia, compagnie low-cost d'Air France-KLM, a annoncé de son côté l'annulation de tous ses vols de la France vers le Maroc jusqu'au 2 janvier 2022 inclus. "Dès que les autorités marocaines nous en donneront l’autorisation, nous mettrons en place de nouveaux vols", a précisé la compagnie. Dans le sens du Maroc vers la France, les vols sont maintenus jusqu'au 12 décembre puis, à compter du 13 décembre, "des ajustements" du programme de vols seront réalisés "en fonction des autorisations".

Easyjet avait pris les devants en annulant dès le 22 novembre tous ses vols prévus entre la France et le Maroc jusqu'à la fin du mois de décembre.

Jérémy Bruno Journaliste BFMTV