BFM Business
Economie

Retraites: Gérald Darmanin défend que la réforme sera bénéfique pour les femmes avec enfants

Gérald Darmin sur le plateau de BFMTV.

Gérald Darmin sur le plateau de BFMTV. - BFMTV

Sur le sujet des points de retraite attribués aux femmes avec enfants, Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, répond à Philippe Martinez.

Quels calculs pour la retraite des femmes avec enfants? Comment faire en cas de divorce? Gérald Darmanin répond aux questions du Secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez sur le plateau de BFMTV. 

Le ministre détaille le système proposé par la réforme: 

"à la fin de sa carrière la personne prendra ses points, et ses points donneront sa retraite [...] si quelqu'un par exemple a 2000 euros, ce sera 5 % de plus que ces 2000 euros par enfant", explique-t-il. "Donc si vous avez deux enfants, ça fait 10 %, si vous avez trois enfants, ça fait 17 % et ça augmente ainsi", continue-t-il. 

Philippe Martinez répond en citant l'étude de l'Institut de la protection sociale (IPS) qui aurait calculé qu'avec ce nouveau système une femme au premier enfant toucherait "moins 9 %". Il continue :

"au deuxième enfant c'est moins 17 % et je crois qu'au troisième enfant, c'est moins 19 %" que ce qu'aurait touché la femme avec le système actuel. 

Aujourd'hui, c'est 10 % à partir du 3ème enfant 

"Aujourd'hui, lorsqu'on a un ou deux enfants, on n'a pas d'aide à la retraite", affirme Gérald Darmanin. "Il y a 8 millions de femmes qui ont entre un et deux enfants, aujourd'hui elles ne touchent pas ces bonifications, car dans notre système actuel, c'est à partir du troisième", explique-t-il. 

Lorsqu'une femme a un ou deux enfants, seuls des trimestres sont attribués et cela est différent selon si la personne travaille dans le public (deux trimestres) ou dans le privé (8 trimestres). "Mais ces trimestres ne valent pas le taux plein de l'âge légal à la retraite", selon le ministre. 

"Il faudrait que dans le public on valide le même nombre de trimestres que dans le privé, et c'est une solution qui permet d'avoir les mêmes droits par le haut", répond Philippe Martinez. 

Prendre en compte les dix meilleures années pour la CGT 

Quant aux couples séparés, "s'il y a désaccord dans le couple, en cas de séparation, l'argent va en priorité à la femme", répond Gérald Darmanin. "Ces bonifications seront en faveur de la femme, sauf s'ils se mettent d'accord sur les répartitions lors de la séparation". 

Le Secrétaire Général de la CGT expose lui aussi les réformes qui seraient les plus justes selon lui.

"Nous proposons de prendre en compte les dix meilleures années. Cela permet d'avoir son compte de trimestres pour pouvoir partir le plus tôt possible et d'avoir des pensions à la hauteur des meilleures années travaillées. C'est une mesure de justice qui permet, pour les jeunes, pour les femmes et pour tout le monde... de garder les meilleurs salaires pour calculer la pension". 
Sibylle Aoudjhane