BFM Business

L’heure est venue pour la Chine de déployer le H20, un bombardier furtif

Le Xian H-20 peut être équipé d'armes conventionnels et nucléaires et transporter jusqu’à quatre missiles de croisière hypersoniques

Le Xian H-20 peut être équipé d'armes conventionnels et nucléaires et transporter jusqu’à quatre missiles de croisière hypersoniques - CCTV

La Chine serait prête à faire voler un bombardier furtif capable de parcourir une distance de plus de 8000 km avec à son bord des missiles hypersoniques.

Depuis 2018, la Chine fait savoir qu'elle met au point le H20, un bombardier furtif capable d'atteindre une distance de croisière de plus de 8500 km avec à bord des missiles hypersoniques. Selon Fu Qianshao, un expert militaire chinois, "l’heure est désormais venue de le déployer".

Cet aéronef est présenté comme l'arme aérienne du futur. C'est le dernier élément de la nouvelle génération d'avions militaires chinois qui comprend déjà un chasseur furtif J-20, un transporteur géant Y-20 et un hélicoptère utilitaire de transport moyen Z-20.

Le Xian H-20 peut être équipé de missiles nucléaires et conventionnels d'une masse maximale au décollage d'au moins 200 tonnes avec une charge utile allant jusqu'à 45 tonnes. Sa vitesse est subsonique, mais il décuple sa force de frappe en transportant jusqu'à 4 missiles hypersoniques de type Dongfeng DF-17.

Un message aux Américains

"Cet appareil devrait être un bombardier de 4e génération, contrairement au bombardier actuel H-6 [celui aperçu récemment transportant un missile hypersonique, NDLR] qui n’est que de 1ère génération", a indiqué Fu Qianshao au Quotidien du Peuple. L'expert ajoute que "ses capacités furtives et sa portée seront au moins aussi bonnes que celles du bombardier furtif américain B-2 Spirit".

Le message semble directement s'adresser aux Etats-Unis qui équipent Taïwan en matériel militaire allant de drones de combats à une commande historique d'avion de combat F-35.

Dans un document rendu public mardi lors du 19e Comité central du Parti communiste de Chine (PCC), Pékin affirme son intention d'accélérer le développement et la production d'armes et d'équipements avancés au cours des cinq prochaines années. Le bombardier H20 fait partie de cette stratégie qui comprend "un troisième porte-avions, qui sera équipé de catapultes électromagnétiques".

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco