BFM Business

Warren Buffet honore ses contradicteurs

Warren Buffet est d'avis que la critique peut-être constructive, et qu'elle doit donc être écoutée.

Warren Buffet est d'avis que la critique peut-être constructive, et qu'elle doit donc être écoutée. - -

A l'occasion de l'assemblée générale des actionnaires de Berkshire Hathaway, qui se tenait les 4 et 5 mai aux Etats-Unis, le milliardaire américain a invité un de ses détracteurs à s'exprimer pour écouter ses critiques.

Le "Woodstock des capitalistes" s'est tenu samedi 4 et dimanche 5 mai aux Etats-Unis. C'est ainsi que le milliardaire Warren Buffet aime à appeler l'assemblée générale annuelle de ses actionnaires chez lui à Omaha Nebraska, dans l'Amérique profonde. Chaque année, c'est l'occasion pour pas moins de 30.000 actionnaires d'approcher leur idole et d'entendre quelques conseils de l'oracle. Et cette fois, Warren Buffett avait décidé de surprendre.

Le nez creux le plus célèbre des Etats-Unis, où on le surnomme l'oracle d'Omaha, a expressément invité un de ses opposants à la tribune. Il s'agit de Doug Kass, le patron fondateur du hedge fund Seebreeze, qui non seulement critique régulièrement Warren Buffett, mais parie massivement sur la baisse de son action.

Toujours écouter ceux qui pensent qu'on a tort

Il estime que le fond Berkshire est devenu trop gros et que l'incertitude est trop grande sur la succession de Warren Buffet. L'intéressé a répondu que son successeur était bien désigné, mais qu'il ne donnerait pas son nom.

Le but de cette invitation, pour Warren Buffet, était de montrer que l'on doit accepter la critique et que l'on doit toujours écouter ceux qui disent que l'on a tort. Pour le reste, il demeure confiant sur les perspectives de l'économie américaine, même s'il pense que l'intervention de la Réserve fédérale américaine finira par réveiller l'inflation.

Enfin, il a confirmé qu'un de ses chevaux de bataille désormais était le rôle des femmes dans l'économie. C'est, dit-il, la grande chance de l'économie américaine pour les années qui viennent.

>> Lire aussi - Warren Buffett a franchi le cap twitter

>> Lire aussi -Warren Buffet présente ses excuses à ses actionnaires

Jean-Bernard Cadier correspondant à New York