BFM Business

Les capitaux quittent la Russie

La faiblesse du rouble pèse sur l'économie russe.

La faiblesse du rouble pèse sur l'économie russe. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Au premier trimestre 2014, 70 milliards de dollars de capitaux russes sont sortis du pays, a annoncé, lundi 24 mars, Andreï Klepatch, vice-ministre russe de l'Economie.

Les Russes fuient-ils la Russie? En tout cas, cela semble être le cas de leur argent. Les sorties de capitaux se sont accélérées au premier trimestre pour atteindre entre 65 et 70 milliards de dollars, soit plus que pour l'ensemble de 2013, a estimé, lundi 24 mars, Andreï Klepatch, vice-ministre russe de l'Economie.

"Le refroidissement des relations (avec l'Occident) apparaît comme un facteur négatif important pour la croissance économique et joue sur les fuites des capitaux", a souligné le responsable cité par l'agence Prime Tass.

Les entrées et sorties de capitaux sont un indicateur très suivi des milieux économiques, qui y voient un baromètre du climat des affaires dans le pays.

Accélération de l'inflation

La fuite nette des capitaux privés avait augmenté de 15% à 62,7 milliards de dollars l'an dernier près avoir diminué en 2012, selon les statistiques de la banque centrale russe.

Andreï Klepatch a estimé par ailleurs que la croissance du PIB russe devrait s'établir au premier trimestre "à un peu plus de zéro" et évoqué un "problème de stagnation".

Il a aussi observé une accélération de l'inflation en mars qu'il a attribuée à la faiblesse du rouble. "Nous nous attendons en mars à une accélération de l'inflation à 0,9-1%, ce qui est plus haut que ce que nous attendions. En rythme annuel cela signifie une hausse (des prix) de 6,9% à 7%", a-t-il observé.

D. L. avec AFP