BFM Business

La Chine dépensera 500 milliards de dollars en 2020 pour acheter du pétrole

Les besoins chinois en pétrole vont augmenter de 360% d'ici 2020.

Les besoins chinois en pétrole vont augmenter de 360% d'ici 2020. - -

Le rythme des importations chinoises de pétrole va s’accélérer dans les prochaines années. Avec un coût important pour le pays, prévient une étude britannique.

La Chine va bientôt devenir le premier pays importateur de pétrole au monde devant les Etats-Unis. Et cette consommation effrénée de brut a un coût: 500 milliards de dollars, soit 374 milliards d’euros, selon le cabinet britannique Wood Mackenzie.

D’après l’étude de ce cabinet spécialisé dans l’énergie, les importations chinoises de pétrole vont passer de 2,5 millions de barils par jour en 2005 à 9,2 millions en 2020. Cette hausse de 360% sera essentiellement due au boom du transport routier dans un pays en plein développement industriel.

"En 2020, 70% de la demande pétrolière chinoise sera couverte par des importations", explique William Durbin, responsable pour l’Asie du cabinet. Ce pétrole viendra essentiellement des pays de l’Opep, à 66%, dont la Chine devient de plus en plus dépendante.

Les importations américaines vont chuter de 32%

Au contraire, les Etats-Unis bénéficieront de l’exploitation à grande échelle de leurs réserves de pétrole non-conventionnel, comme les huiles de schiste.

Les importations américaines vont ainsi chuter de 32%, passant de 10,1 millions de barils par jour en 2005 à 6,8 millions en 2020. La facture pétrolière du pays ne devrait donc atteindre que 160 milliards de dollars (120 milliards d'euros) en 2020, soit trois fois moins qu’en Chine.

Si l’Agence américaine d’information sur l’Energie prévoit que la Chine devient le premier importateur dès octobre 2013, l’étude de Wood Mackenzie, elle, table sur 2017.

A.D. avec AFP