BFM Business

Les Chinois partent à l’assaut du pétrole américain

La compagnie pétrolière Sinopec s'implante de plus en plus sur le territoire américain

La compagnie pétrolière Sinopec s'implante de plus en plus sur le territoire américain - -

Le montant des rachats d’entreprises américaines par des Chinois est en passe de battre un record cette année. La Chine jette en particulier son dévolu sur les actifs énergétiques des Etats-Unis.

Le niveau des acquisitions par des Chinois d'entreprises américaines est tout proche d'un record pour 2012. Presque 8 milliards de dollars au total, depuis le début de l'année. Une preuve de l’inclination des groupes chinois pour les actifs américains, particulièrement dans le secteur de l'énergie.
L'exemple parfait de cet appétit, c'est Sinopec. En début d'année, le géant pétrolier chinois a racheté une partie de cinq gisements de gaz et de pétrole de schiste de l'Américain Devon Energy. Montant de l'opération : plus de 2 milliards de dollars.

Les Chinois convoitent les techniques de forage américaines

Les Etats-Unis attisent la convoitise des Chinois, car c'est une des régions du monde les plus riches en gaz et pétrole de schiste, un secteur très prometteur dans l'énergie. L'objectif pour eux est donc de se positionner, mais aussi d'apprendre les techniques de forage américaines pour pouvoir exploiter leurs propres réserves, qui sont colossales. La Chine a de grandes ambitions dans le domaine. Le pays pourrait passer d'une production quasi-nulle aujourd'hui à plus de 6 milliards de mètres cube en 2015. Cet appétit des chinois pour les actifs américains n'est donc pas prêt de s'arrêter. Sinopec lorgne plusieurs actifs de Chesapeake, un producteur américain de gaz de schiste. La transaction pourrait être bouclée d'ici la fin de l'année et atteindre plusieurs milliards de dollars.

Alexis Pluyette