BFM Business

États-Unis: les supermarchés Costco rationnent de nouveau les achats de papier toilette

Les enquêteurs ont pu confondre un cambrioleur grâce à son ADN laissé sur du papier toilette à proximité des lieux du larcin (photo d'illustration).

Les enquêteurs ont pu confondre un cambrioleur grâce à son ADN laissé sur du papier toilette à proximité des lieux du larcin (photo d'illustration). - -

Entre la forte demande et des difficultés d'approvisionnement, la grande distribution américaine craint un risque de pénurie dans les rayons si la panique s'empare des clients.

Éternelle inquiétude, la crainte d'une pénurie de papier toilette réapparait aux États-Unis. Jeudi, la chaîne de grande distribution Costco a décidé de limiter le nombre de paquets achetés par ses clients. C'est aussi le cas de l'essuie-tout et même certaines bouteilles d'eau en bouteille.

Le quatrième distributeur du pays s'inquiète effectivement d'éventuelles pénuries à venir dans les rayons de ses magasins, entre une demande toujours très forte et de grandes difficultés à se faire livrer sa marchandise.

Pénurie... de chauffeurs

Si la pandémie ralentit aux Etats-Unis, on dénombre encore plusieurs milliers de morts certains jours à cause du Covid-19 et certains Etats comme le Texas affichent des taux d'infection encore élevés. Une situation qui entraîne un sur-stockage de produits de première nécessité, souvent dans la crainte d'un nouveau confinement.

Et le papier toilette est la première victime de ces achats "panique". A cela s'ajoutent les difficultés pour acheminer les produits jusqu'aux magasins. Lorsqu'ils viennent de l'étranger, les grandes difficultés de fret maritime retardent les livraisons tandis que les États-Unis ne trouvent plus assez de chauffeurs routiers pour transporter les marchandises.

La France épargnée

Pour le moment, pas de raisons, justement, de paniquer. Les fournisseurs promettent de répondre aux besoins, à condition tout de même de ne pas dévaliser trop vite les magasins. Une telle situation était d'ailleurs apparue lors de l'émergence de l'épidémie au printemps 2020, aux États-Unis et au Royaume-Uni. Plusieurs enseignes comme Costco avaient décidé de limiter le nombre d'achats.

En France, la situation n'est pas comparable. Invité début septembre sur BFM Business, le patron de Lidl France, Michel Biero avait rassuré: "Il n'y aura pas de pénurie, ni de pâtes, ni de papier toilette, ni de farine". Pour l'Hexagone, les principaux retards à prévoir concernent les biens venus d'Asie. Des retards qui pourraient d'ailleurs imposer une hausse des prix, par exemple sur les jouets à Noël.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business