BFM Business

Durant le Mondial 2018, les Russes défilent... contre la réforme des retraites

Plusieurs milliers de Russes sont sortis dans les rues dimanche 1er juillet à travers le pays pour protester contre la hausse de l'âge de la retraite.

Plusieurs milliers de Russes sont sortis dans les rues dimanche 1er juillet à travers le pays pour protester contre la hausse de l'âge de la retraite. - Mladen ANTONOV-AFP

Des milliers de Russes ont défilé ce dimanche 1er juillet à travers le pays pour protester contre la hausse de l'âge de la retraite. Le gouvernement veut relever progressivement l'âge de la retraite de huit ans pour les femmes (à 63 ans) et de cinq ans pour les hommes (à 65 ans).

En pleine Coupe du monde dans le pays, des milliers de russes sont sortis dans la rue pour protester contre la réforme à venir des retraites. À Vladivostok, dans l'Extrême-Orient russe, comme à Omsk, en Sibérie, ou encore à Krasnodar, dans le sud, des foules constituées de quelque centaines et parfois milliers de personnes, ont scandé des slogans contre la hausse de l'âge de la retraite. Parmi les manifestants, certains avaient répondu à l'appel d'Alexeï Navalny, l'opposant numéro un au Kremlin, d'autres à celui du Parti communiste ou encore de partis nationalistes ou de syndicats.

"Paie et meurs", "Je veux vivre jusqu'à la retraite et non jusqu'à mon cercueil", pouvait-on lire sur les pancartes de manifestants à Komsomolsk-sur-Amour, dans l'Extrême-Orient russe, selon des photos diffusées par Alexeï Navalny.

À Moscou, où le droit de manifester est restreint jusqu'au 15 juillet comme dans les autres villes accueillant le Mondial 2018, un homme a protesté contre la réforme en se mettant nu sur la Place Rouge, cachant ses parties intimes avec une pancarte "On me vole jusqu'au caleçon".

La réforme a été annoncée le premier jour de la Coupe du monde

Il s'agit des premières manifestations contre la réforme des retraites depuis son annonce par le Premier ministre Dmitri Medvedev le 14 juin, à quelques heures du coup d'envoi de la Coupe du Monde 2018 dans le pays. Pour la première fois en plus de 80 ans, le gouvernement russe veut relever progressivement l'âge de la retraite de huit ans pour les femmes (à 63 ans) et de cinq ans pour les hommes (à 65 ans).

En réaction à ce projet de réforme, le mécontentement des Russes s'est déjà fait sentir dans les sondages, qui ont vu la popularité très élevée du président Vladimir Poutine chuter de plusieurs points.

Une pétition en ligne demandant au président d'abandonner le projet a par ailleurs été signée par plus de 2,5 millions de Russes.

Le ressentiment contre le relèvement de l'âge de la retraire est d'autant plus fort dans le pays que, selon les dernières données de la Banque mondiale, l'espérance de vie des Russes est de 66,5 ans pour les hommes et d'un peu moins de 70 ans pour les femmes.

F.B avec AFP