BFM Business

Canal de Suez: "tous les navires en attente" sont passés

Sur la photo de droite, on peut voir le canal de Suez quelques jours après son blocage.

Sur la photo de droite, on peut voir le canal de Suez quelques jours après son blocage. - European Space Agency (ESA)

Environ 60 navires étaient encore bloqués au Canal de Suez, dix jours après l'incident du porte-conteneurs. L'embouteillage a pris fin ce samedi, selon l'autorité compétente.

Plus de dix jours après l'incident au Canal de Suez, "tous les navires en attente" ont traversé le chenal ce samedi, assure l'Autorité du canal de Suez (ACS). Selon Reuters, 61 navires étaient encore immobilisés après l'échouage d'un porte-conteneurs géant dans le Canal de Suez le 23 mars dernier. Et quatre-vingt-cinq navires devaient franchir le canal dans les deux sens, a précisé le président de l'ACS, Ossama Rabie.

Au total, 422 navires sont restés bloqués pendant six jours. L'Ever Given, un porte-conteneurs de 400 mètres de long et de 200.000 tonnes, a été dégagé lundi, après sept jours de travail 24 heures sur 24. L'enjeu était gros puisque le Canal de Suez est une voie cruciale pour le fret maritime et voit passer 10% du commerce maritime international.

Image satellite diffusée le 28 mars 2021 par Maxar Technologies du porte-conteneurs Ever Given bloquant le canal de Suez
Image satellite diffusée le 28 mars 2021 par Maxar Technologies du porte-conteneurs Ever Given bloquant le canal de Suez © - © 2019 AFP

Les préjudices financiers sont colossaux. Selon des estimations, l'incident a coûté près de 400 millions de dollars par heure au commerce mondial, avec une perte estimée entre 6 et 10 milliards de dollars par jour.

Comment le navire s'est ensablé

L'Ever Given se dirigeait vers le nord, en direction de la Méditerranée, dans la nuit du 23 mars quand il aurait été surpris par la tempête de sable saisonnière appelée khamsin. A cause d'une rafale, le navire de 400 mètres de long a alors dévié sur la droite pour s'enfoncer dans le sable en diagonale, la proue enfoncée dans une rive et la poupe touchant presque de l'autre côté.

L'Autorité du canal de Suez tient compte de cette possibilité avancée par la compagnie Evergreen Marine Corp, laquelle opère le navire, mais n'exclut aucune autre piste. "D'autres erreurs, humaine ou technique, ont aussi pu entrer en jeu", a déclaré le chef de l'Autorité du canal de Suez (SCA), l'amiral Ossama Rabie.

L'incident aura provoqué de lourds retards sur les livraisons d'épices, de thé, de meubles Ikea, de lames de parquet, de pétrole ainsi que 130.000 moutons.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech