BFM Business

ESpot, un espace de 2000 m2 en plein cœur de Paris, dédié au gaming

Robin Leproux, ancien directeur du PSG, s'apprête à ouvrir un espace dédié aux jeux vidéo et à l'esport en plein centre de Paris. Un lieu unique où les joueurs pourront venir se rencontrer.

Le jeu vidéo et l'esport vont désormais avoir un lieu dédié en plein cœur de Paris. Rue de Rivoli, un espace de 2000 m2 baptisé ESpot ouvrira dans les prochaines semaines. Derrière ce vaste projet: Robin Leproux, ancien vice-président de M6 et ancien président du PSG, associé à un Canadien, Aaron Buckstein.

L'espace sera doté d'un studio de télévision, d'une arène de 150 places pensée pour accueillir des compétitions d'esport et de deux points de restauration. Par ailleurs, les clients pourront profiter de 100 PC et de 40 consoles, en libre-service.

La cible est vaste, "de la famille qui vient jouer et fêter l'anniversaire d'un enfant en faisant un tournoi Fortnite, aux grandes compétitions de esport", explique sur notre antenne Robin Leproux, co-fondateur d'Espot.

"Le jeu vidéo est la première industrie de loisir dans le monde. La musique, c'est 60 milliards, le cinéma 100 milliards et 130 pour le jeu vidéo", ajoute l'ancien président du PSG qui se lance pour la première dans l'aventure de l'entreprenariat.

Concrètement, ESpot "est un lieu physique où l'on vient boire un verre, rencontrer d'autres joueurs, voir une compétition", raconte Robin Leproux, invité du Grand Journal de l'Eco sur BFM Business.

5 euros l'entrée

Le modèle économique repose sur deux activités. La première est B to B, avec la location du plateau de télévision et de l'arène pour des événements. En parallèle, n'importe qui peut venir profiter du lieu.

"Quand un client vient chez ESpot, il paye 5 euros l'entrée. Ce qui lui donne droit à une boisson ou à une demi-heure de temps de jeu. Ensuite, il peut recharger son temps de jeu à l'unité, prendre un abonnement pour le week-end, ou encore acheter 10 heures de jeu, dont il peut profiter sur n'importe quelle machine", PC ou consoles disponibles, détaille Robin Leproux.

Pour l'heure, le binôme de fondateurs se concentre sur Paris et espère pouvoir ouvrir le lieu "à la mi-mai, comme les restaurateurs et les cinémas". Dans le futur, ils espèrent investir les capitales européennes comme Londres et Madrid et même, de plus petites villes, pourquoi pas grâce à des franchises.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech