BFM Business

Xavier Niel juge la fiscalité française "favorable" à la création d'entreprise

Xavier Niel estime que la perception de la fiscalité par les entrepreneurs est "délirante".

Xavier Niel estime que la perception de la fiscalité par les entrepreneurs est "délirante". - -

Le patron de Free a assuré, ce vendredi 11 octobre, que la perception de la fiscalité française par les entrepreneurs était "délirante". A contre-courant des propos des autres dirigeants.

Xavier Niel maîtrise l'art du contre-pied. A l'heure où les patrons ont adressé un "carton jaune" au gouvernement, le fondateur d'Iliad (maison mère de Free) a livré un tout autre jugement.

La "perception de la fiscalité parait délirante. Ce n'est pas l'image que vous en avez, mais l'environnement fiscal réel est favorable à la création d'entreprise", a déclaré l'entrepreneur, invité à expliquer "comment créer et développer sa start-up", dans les locaux de l'Institut d'études politiques, ce vendredi 11 octobre.

La France, "un pays fantastique"

"Depuis le 1er janvier de cette année, la fiscalité des plus-values est de 23%, elle est inférieure à celle de l'économie américaine", a-t-il souligné. "Si vous léguez une entreprise, la fiscalité est de 6% à 7%. Il y a peu de pays où la fiscalité soit si faible pour la cession d'une entreprise à ses enfants", a-t-il ajouté, notant toutefois qu'il n'était pas favorable au leg d'entreprise.

"On est dans un pays fantastique, un mélange entre la folie latine et la rigueur anglo-saxonne. Ce n'est pas la peine de prendre l'avion. On peut faire quelques chose en entreprenant, ici, à Paris", s'est-il encore exclamé.

Pour Xavier Niel, 10ème fortune de France, l'entrepreneuriat est ainsi "la vraie chance de faire marcher l'ascenseur social en France".

|||sondage|||1246

Y. D.