BFM Business

Xavier Niel fait son entrée dans les 10 plus grandes fortunes de France

Xavier Niel rejoint le club des 10 plus grandes fortunes françaises.

Xavier Niel rejoint le club des 10 plus grandes fortunes françaises. - -

Le patron de Free est dixième du classement des plus grandes fortunes de France, réalisé chaque année par Challenges. Une première, avec une grande différence par rapport aux autres personnalités du classement: Xavier Niel est un self-made man.

Bernard Arnault reste l'homme le plus riche de France. Le classement des plus grosses fortunes hexagonales a été publié par le magazine Challenges, mercredi 10 juillet.

Avec 24 milliard d'euros, le patron de LVMH est devant Liliane Bettencourt et Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan. Mais il faut surtout noter l’entrée de Xavier Niel dans le top 10, avec près de six milliards d'euros. Ce dernier était déjà présent dans un autre classement, celui de Capital, paru fin juin.

Des débuts dans le minitel rose

Au milieu de Bernard Arnault, Liliane Bettencourt ou encore Serge Dassault, Xavier Niel a une particularité évidente, il s'est fait tout seul. Sa fortune, il a commencé à la bâtir à 16 ans en lançant des services sur le Minitel: du minitel rose, puis un annuaire inversé, concept complétement nouveau à l'époque.

Et puis, il y a eu Free avec la révolution du triple play à 29,99 euros puis l'aventure du mobile. Aujourd'hui, la maison-mère Iliad vaut plus de dix milliards d'euros, et Xavier Niel en conserve 59%. A cela, il faut ajouter des centaines de participations et d'investissements plus ou moins inattendus.

L'un des plus importants investisseur pour les start-up

Actionnaire du quotidien Le Monde, fondateur d'une école d’informatique sur ses fonds personnels, Xavier Niel est aussi propriétaire des droits des chansons de Claude François. Surtout, c'est l'un des plus gros business angels de France. Il dispose de son propre fonds, Kima Ventures, qui met environ 150.000 dollars, soit 117.000 euros, dans toutes les pépites qui l'intéresse, dans 17 pays.

Avec ses compagnons Marc Simoncini, fondateur de Meetic, et Jacques-Antoine Granjon de Vente-privée, il s'est aussi engagé à financer 101 projets, à raison de 25.000 euros chacun. Des start-up qui viendront peut-être encore gonfler la fortune de Xavier Niel, si elles deviennent les prochains Google ou Facebook.

Anthony Morel