BFM Business

TGV: découvrez les gares les plus désertées de France

TGV arrivé en gare de Hyères

TGV arrivé en gare de Hyères - Patrick Janicek / Flickr

CARTE - Six maires de villes moyennes sont venus défendre ce jeudi leur arrêt TGV au ministère des Transports. Le gouvernement souhaite revoir la stratégie de desserte de la SNCF. Découvrez grâce à cette carte interactive les gares TGV les moins fréquentées de France.

Les maires des villes moyennes ne veulent pas lâcher leur desserte TGV. Six élus municipaux ont rencontré ce jeudi Elisabeth Borne pour défendre l’avenir des lignes grandes vitesses en milieu rural. Plusieurs déclarations de la ministre des Transports leur font craindre l’abandon de certains arrêts, jugés trop peu rentables.

Officiellement, aucune suppression n’a été annoncée. Cependant, la piste est étudiée par Jean-Cyril Spinetta, engagé par le gouvernement pour réinventer le modèle économique de la SNCF. Il doit rendre son avis en janvier prochain. Dans la lettre de mission, Elisabeth Borne charge l’ancien président d’Air France de "préciser la stratégie de desserte par le transport ferroviaire à l’horizon 2030" et de tenir compte "des autres modes de transports susceptibles de constituer une alternative pour le voyageur". Quelles villes pourraient se voir priver d'un accès direct au réseau à grande vitesse? Pour le savoir, nous avons collecté les statistiques de fréquentation des 200 gares desservies par le TGV.

Si la carte ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.

Des gares désertiques

Une quinzaine de gares accueillent moins de 300 voyageurs par jour en moyenne, TER compris. Pas même de quoi remplir un train au complet. La gare raccordée au réseau TGV la moins fréquentée se situe à Croix Wasquehal, dans le Nord. Dix-neuf personnes seulement utilisent cette gare chaque jour. Dans les Alpes, les gares de Nurieux et Landry n’atteignent pas non plus la centaine de passagers journaliers.

Dans ces petites gares, le service est réduit au minimum. Les TGV n’y passent que le week-end ou une à deux fois par jour. Sur l'axe Paris-Tourcoing, la gare de Croix Wasquehal, n'est desservie que deux fois par jour. Pour certaines d'entre elles, la SNCF a déjà fait le choix d'arrêter la ligne: la ligne Brive - Lille ne circule plus depuis mai 2016.

Le maintien des dessertes TGV est une question autant économique que politique. Croix fait partie des communes de province où résident la plus forte proportion d’habitants assujettis à l’ISF.

Emeline Gaube