BFM Business

Taxify élargit son offre vers Lyon, Grenoble et Saint-Étienne

Le groupe de VTC Taxify se lance à Lyon, Grenoble et Saint-Étienne (image d'illustration)

Le groupe de VTC Taxify se lance à Lyon, Grenoble et Saint-Étienne (image d'illustration) - Taxify

Deux mois après son lancement à Paris, la plateforme de VTC Taxify arrive en région Rhône-Alpes-Auvergne. Ses services seront disponibles à Lyon, Grenoble et Saint-Étienne dès le 30 novembre.

Taxify poursuit sa conquête de la France. Jusqu'à présent exclusivement disponible à Paris, la plateforme de VTC d'origine estonienne étend ses services à la province. Pour ce premier lancement hors de Paris l'entreprise, soutenue par le géant chinois Didi, a choisi la région Rhône-Alpes-Auvergne. Dès le 30 novembre, ses chauffeurs desserviront les villes de Lyon, Grenoble et Saint-Étienne. 

"Toutes les grandes villes françaises sont dans notre scope" assure cependant Henry Capoul auprès du quotidien économique Les Échos. Le manager de la filiale française se félicite d'ailleurs de l'excellent démarrage de l'activité sur le marché français. "Le taux de croissance a dépassé notre espérance" indique-t-il.

Henry Capoul précise également, dans les colonnes du quotidien économique, que le nombre de chauffeurs utilisant la plateforme est "nettement supérieur" à celui annoncé lors du lancement. Début octobre, Taxify indiquait que 2000 chauffeurs utilisaient la plateforme. Un succès qui s'explique notamment par la politique tarifaire mise en place. 

Pour rappel, Taxify applique l'un des taux de commission les plus bas du secteur. Fixé à 15% du prix de la course, il est similaire à celui appliqué chez Marcel, mais nettement inférieur à celui pratiqué, par exemple, chez Chauffeur-Privé et Uber (autour de 20%). Afin de fidéliser ses conducteurs, tentés de se déconnecter de la plateforme lorsque les concurrents augmentent leurs prix, Taxify aurait développé son propre algorithme de "surge pricing" qui sera déployé "dans quelques mois". 

Antonin Moriscot