BFM Business

SNCF: La ministre des Transports annonce un audit des grandes gares françaises

-

- - Stephane De Sakutin - AFP

À l'issue d'un entretien avec Guillaume Pepy au ministère des Transports, Élisabeth Borne a annoncé que la compagnie ferroviaire allait diligenter un audit technique des grandes gares françaises après les multiples incidents de ces derniers mois.

Le gouvernement demande des actes à la SNCF. La ministre des Transports Élisabeth Borne a demandé lundi à la compagnie de procéder à un audit technique des grandes gares françaises, après une série de pannes à Paris ces derniers mois, et attend "des propositions d'action" d'ici à fin avril, après une réunion avec les patrons de la SNCF, Guillaume Pepy et Patrick Jeantet.

Un coup d’accélérateur sur la fiabilité des grandes gares assez logique puisque ce sont elles qui ont été le théâtre des récents incidents. "SNCF Réseau lancera un diagnostic complet sur l'ensemble des systèmes d'alimentation électrique, de signalisation et sur les postes informatiques de toutes les grandes gares parisiennes ainsi que sur les principales gares en région", a précisé le ministère.

3 mesures d'information aux voyageurs

Cet audit devra également permettre d'identifier leurs points de fragilité et anticiper les incidents potentiels. Et surtout, de mettre en lumière les postes d'investissements nécessaires en conséquence. La ministre aurait ainsi été très claire sur la priorité qui sera donnée par le gouvernement à l’entretien et la modernisation du réseau, après des décennies de sous-investissement.

Le cabinet de la ministre des Transports a par ailleurs fait savoir que les différents intervenants de la réunion s'étaient mis d'accord sur un mot d'ordre: l’importance de préserver la confiance des voyageurs dans le ferroviaire, auquel les Français sont très attachés.

Trois mesures concrètes et rapides ont ainsi été actées pour renforcer l’information voyageurs. La première: l’affichage systématique en gare des travaux programmés sur la ligne. La deuxième: la création d’un indicateur de gravité des incidents dès la seconde quinzaine de janvier. Et la troisième: la publication quotidienne des chiffres de régularité. "Les résultats par lignes, par régions et par axes seront accompagnés d'informations sur les causes des principaux incidents", selon le communiqué.

N.G. avec AFP et BFMTV