BFM Business

SNCF et Alstom: le contrat de la réconciliation

Alstom va officiellement fournir 40 nouvelles rames de TGV duplex à la SNCF.

Alstom va officiellement fournir 40 nouvelles rames de TGV duplex à la SNCF. - -

La compagnie ferroviaire et le constructeur ont officialisé, jeudi 25 juillet, un contrat pour 40 rames de TGV duplex. Une signature qui consacre le redoux dans les relations entre les deux industriels.

La SNCF a officialisé, ce jeudi 25 juillet, son nouveau contrat avec Alstom. Une commande de 40 rames de TGV duplex auprès du constructeur français, annoncée il y a un peu plus d'un an.

La signature s'est faite en grande pompe. Deux ministres ont fait le déplacement: Arnaud Montebourg, au Redressement productif, et Frédéric Cuvillier aux Transports.

Il faut dire que ce contrat est une bouffée d'oxygène pour Alstom, dont le carnet de commandes est désormais bien rempli. Le constructeur va donc pouvoir maintenir l'emploi dans ses usines françaises.

Augmenter les capacités plutôt que construire de nouvelles lignes

C'est aussi le signe d'une forme de réconciliation entre l'industriel et la SNCF. Les relations s'étaient tendues en 2010, lorsqu'Eurostar, filiale de la SNCF, avait préféré l'Allemand Siemens au compatriote Alstom.

Enfin, ce contrat illustre la politique menée par la France autour du TGV: renouveler la flotte existante et augmenter les capacités, plutôt que de construire de nouvelles lignes.

L'autre projet en cours, c'est le "TGV du futur", un train qui pourrait transporter jusqu'à 800 passagers, contre 560 maximum aujourd'hui. Arnaud Montebourg le voudrait pour 2018. Les équipes R&D d'Alstom à la Rochelle y travaillent.

Dorothée Balsan