BFM Business

SNCF: des personnalités lancent une cagnotte de soutien aux grévistes

Les cheminots s'apprêtent à entamer une grève en pointillés.

Les cheminots s'apprêtent à entamer une grève en pointillés. - AFP

Une trentaine d'écrivains, réalisateurs ou universitaires, veulent ainsi soutenir les cheminots qui "défendent un de nos biens communs".

Une trentaine d'écrivains, réalisateurs ou universitaires, parmi lesquels Laurent Binet, Annie Ernaux ou Robert Guédiguian, ont lancé vendredi sur internet une "cagnotte" pour aider financièrement les cheminots en grève, qui "défendent un de nos biens communs".

"Nous avons de la sympathie pour les cheminots grévistes. Ils défendent un de nos biens communs, une entreprise de service public que le gouvernement cherche à transformer en 'société anonyme'", écrivent-ils sur un blog de Mediapart.

"Le pouvoir engage un bras de fer"

Alors que la ministre des Transports Élisabeth Borne "n'a pas ouvert de négociations" et que "le pouvoir engage un bras de fer" avec les cheminots, les signataires rappellent que "les journées de grève coûtent et que pour le succès de leurs revendications, il importe que le mouvement puisse durer".

"Nous nous souvenons des grèves de 1995 et 1968, durant lesquelles les cheminots avaient arrêté le travail. La solidarité entre voisins et collègues mit en échec le calcul gouvernemental de dresser les usagers contre la grève", ont-ils encore écrit.

Le texte est signé notamment par les écrivains Laurent Binet, Patrick Raynal, Didier Daeninckx, Gérard Mordillat, Annie Ernaux, les philosophes Bernard Stiegler, Toni Negri, Étienne Balibar, l'universitaire Philippe Corcuff et les réalisateurs Robert Guédiguian ou Christophe Honoré.

Y.D. avec AFP