BFM Business

Renault recherche un partenaire financier en Iran

Renault compte redémarrer son activité en Iran.

Renault compte redémarrer son activité en Iran. - -

Jérôme Stoll, directeur commercial du constructeur français, a indiqué mercredi 18 juin que la marque au losange tente de trouver un partenaire financier pour relancer son activité en Iran.

Renault veut remettre le cap sur l'Iran. Mercredi 18 juin, son directeur commercial Jérôme Stoll a indiqué que le groupe français recherche actuellement un partenaire financier pour relancer son activité en Iran, et discute du dossier avec les autorités américaines et françaises.

Renault cherche toujours à reprendre avec ses partenaires locaux Iran Khodro et Pars Khodro l'assemblage de voitures en Iran, suspendu en raison du durcissement des sanctions internationales, a-t-il rappelé.

Inquiétude sur le marché latino-américain

L'année dernière, le groupe avait quasiment suspendu ses activités dans le pays en raison du durcissement des sanctions internationales, passant une provision de 514 millions d'euros dans ses comptes. "En Iran, le marché étant fermé depuis juillet, Renault aura perdu près de 64.500 véhicules par rapport à 2012", explique le groupe dans son rapport d'activité.

En janvier, Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan avait indiqué,lors du Forum économique de Davos, que le groupe français comptait redémarrer la production en Iran dès que les sanctions seraient levées, espérant que cette possibilité surviendrait avant la fin 2014.

Jérôme Stoll s'est également déclaré préoccupé par les perspectives à court terme du marché latino-américain en raison de la dégradation de la situation financière argentine.

Il a aussi annoncé que Renault avait l'intention de procéder à de nouveaux investissements dans son usine turque de Bursa.

J.M. avec Reuters