BFM Business

PSA veut se rapprocher de Dongfeng

Le constructeur français envisagerait de se rapprocher du chinois Dongfeng pour combler ses lacunes à l'international.

Le constructeur français envisagerait de se rapprocher du chinois Dongfeng pour combler ses lacunes à l'international. - -

Le constructeur français, déjà engagé dans un projet d'alliance avec General Motors, chercherait désormais à nouer un partenariat avec son homologue chinois Dongfeng, révèle Les Echos ce 17 septembre.

PSA envisage un rapprochement avec Dongfeng, son partenaire historique en Chine. C'est ce qu'annonce Les Echos ce mardi 17 septembre. Le constructeur français aurait mandaté deux banques conseil pour étudier cette éventualité.

Déjà engagé dans un processus d'alliance avec l'Américain General Motors, PSA voudrait intégrer le montage dans ce cadre. Le Français résoudrait ses problèmes en Europe en partenariat avec GM, et tenterait de rattraper son retard à l'international grâce à Dongfeng, détaille une source proche du dossier interrogée par les Echos.

Faiblesse du partenariat avec GM

Plusieurs options sont à l'étude, comme une prise de participation directe de Dongfeng dans le capital de PSA, ou une joint-venture entre les deux compagnies, dans laquelle PSA amènerait des actifs, et Dongfeng du cash. De quoi permettre à Peugeot d'irriguer le marché asiatique sans supporter seul le coût de son déploiement.

Selon Les Echos, "ces négociations révèlent les faiblesses de l'alliance avec General Motors, qui ne comble pas les lacunes de PSA à l'international". L'auteur de l'article assure que la fusion entre Opel et PSA n'est plus d'actualité.

Nina Godart