BFM Business

PSA confirme Gallois comme président du conseil de surveillance

Louis Gallois devra encore recevoir l'aval de l'Assemblée générale des actionnaires.

Louis Gallois devra encore recevoir l'aval de l'Assemblée générale des actionnaires. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le groupe automobile a confirmé, ce mercredi 19 mars, le choix de Louis Gallois pour présider son conseil de surveillance. L'ex-patron d'EADS a été préféré à Gérard Hauser, ancien patron de Nexans.

Après le rail et l'avion, Louis Gallois passe à l'automobile. Dans un communiqué publié ce mercredi 19 mars, le groupe PSA a confirmé le choix de l'ex-président de la SNCF et d'EADS pour présider le conseil de surveillance, poste auparavant occupé par Thierry Peugeot.

Comme le rapportait, la veille, des sources proches du dossier, l'actuel Commissaire général à l'investissement a été préféré à Gérard Hauser pour occuper cette fonction. Ce dernier, ancien patron de Nexans, avait pourtant les faveurs de la famille Peugeot qu'il avait notamment cotoyé au conseil d'administration de Faurecia, filiale de PSA.

Louis Gallois devra toutefois recevoir l'aval des actionnaires, qui seront réunis en assemblée générale le 25 avril. Néanmoins, cette dernière étape ne devrait être qu'une formalité, l'Etat, la famille Peugeot et le chinois Dongfeng, soit les trois actionnaires de référence du groupe, ont, de facto, déjà approuvé sa nomination.

Bruno Bézard au conseil de surveillance

Louis Gallois siègeait déjà au conseil de surveillance de l'entreprise en tant qu'administrateur indépendant. L'Etat avait obtenu sa nomination en échange de la garantie financière apportée à PSA Finance, la banque de PSA.

Dans la nouvelle gouvernance du groupe,Bruno Bézard le Directeur général des finances publiques et ancien directeur de l'Agence des participations de l'Etat, siègera également au conseil, en tant que représentant de l'Etat qui détiendra prochainement 14% de la société. Un membre de la SOGEPA (Société de gestion de participations aéronatiques), dont le nom n'est pas précisé, fera de même.

Robert et Thierry Peugeot représenteront, eux, les intérêts de la famille Peugeot au sein du conseil. Xu Ping et Liu Weidong, respectivement président et directeur général de Dongfeng, siègeront également.

PSA profite également de l'occasion pour annoncer qu'il ne versera pas de dividende au titre de 2013.

|||sondage|||1720

J.M.