BFM Business

PSA cherche bien à renforcer son partenariat avec Dongfeng

Philippe Varin veut explorer toutes les possibilités d'augmenter sa coopération avec Dongfeng.

Philippe Varin veut explorer toutes les possibilités d'augmenter sa coopération avec Dongfeng. - -

Philippe Varin a indiqué ce 28 septembre avoir "un certain nombre de réflexions en cours" pour renforcer le partenariat avec le constructeur automobile chinois Dongfeng.

Les rumeurs n'en sont plus. "On a un certain nombre de réflexion en cours avec eux (Dongfeng) sur la manière de renforcer notre partenariat, voilà le sujet qui nous préoccupe", a déclaré Philippe Varin, président du directoire de PSA Peugeot Citroën, en marge de l'inauguration d'une nouvelle usine avec son autre partenaire chinois, Changan.

"Il est important qu'on examine avec Dongfeng toutes les possibilités qu'on a de coopérer, d'aller plus loin", a-t-il insisté.

Le constructeur automobile français possède deux co-entreprises en Chine: l'une à Shenzhen (sud-est) avec Changan, consacrée à la ligne DS et l'autre avec Dongfeng pour fabriquer des véhicules Peugeot et Citroën dans leurs trois usines de Wuhan (centre).

L'étape de conclusion est loin pour Dongfeng

Philippe Varin est resté muet en revanche sur l'éventualité de voir Dongfeng entrer au capital du groupe français en difficulté. "Je n'ai jamais commenté les rumeurs", a dit M. Varin et de souligner qu'"aujourd'hui notre travail avec Dongfeng est industriel".

Le capital de PSA Peugeot Citroën est contrôlé à 25% par la famille Peugeot, et son partenaire américain General Motors en détient 7%.

Dongfeng a indiqué vendredi à l'agence Bloomberg avoir "reçu des informations de la part de banques d'investissement concernant PSA" mais "nous ne sommes parvenus à aucune conclusion pour l'instant et nous sommes loin d'avoir atteint ce point".

C.C.avec AFP