BFM Business

PSA cède ses dernières parts dans les deux-roues Peugeot

-

- - -

L'indien Mahindra, déjà propriétaire de 51% de Peugeot Motocycles, va racheter les 49% encore détenus par PSA.

C'est une page de l'histoire de Peugeot qui se tourne. Le groupe français va en effet vendre ses dernières parts dans son activité historique de deux-roues, principalement des scooters. L'indien Mahindra, déjà propriétaire de 51% de Peugeot Motocycles depuis 2015, va racheter les 49% encore détenus par PSA pour un montant non-communiqué. 

Cette opération permettra de "continuer à développer l'entreprise", pour la "renforcer" sur ses marchés en Europe et lui donner les moyens de vendre sur le marché asiatique, précise une source auprès de l'AFP.

Les scooters continueront à être vendus sous la marque Peugeot (à travers un accord de licence de 50 ans) et à être fabriqués dans l'usine historique de Mandeure (fondée à la fin du XIXe siècle) qui emploie 300 personnes.

Scooters haut de gamme et retour de la moto

PSA "reste en lien" avec la fabrication des deux-roues de marque Peugeot à Mandeure, qui "continue à faire partie de son écosystème", a précisé à l'AFP un porte-parole local du constructeur. PSA continuera à participer aux développements des véhicules au niveau technologique et du design, notamment par les collaborations avec son centre technique à Vélizy-Villacoublay (Yvelines), selon ce porte-parole. Le fabricant est désormais dirigé par Costantino Sambuy, un ancien de Piaggio (Vespa). 

Compte tenu de l'explosion de la demande de deux-roues motorisés, notamment électriques, Mahindra entend investir 47 millions d'euros pour développer le catalogue avec le lancement de sept nouveaux véhicules jusqu'en 2021, notamment des scooters haut de gamme et de véhicules électriques ainsi qu'un retour sur le marché de la moto de moyenne cylindrée, segment abandonné dans les années 50 (celles-ci ne seront pas fabriquées en France).

En France, à début septembre, les ventes de motos et de scooters étaient en hausse de 13% sur 9 mois, faisant du pays le premier marché européen pour ces véhicules. Pour 2019, Peugeot Motocycles table sur 58.000 unités écoulées dans le monde.

OC avec AFP