BFM Business

Pourquoi les prix du carburant flambent

Le diesel, carburant le plus populaire en France, affiche désormais un prix moyen de 1,40 euros par litre, contre 1 euro en septembre dernier. Et les cours du brut n'expliquent pas tout.

La hausse est spectaculaire. Fin 2016, le prix du gazole n'excédait que rarement le seuil symbolique de 1 euro le litre. Aujourd'hui, il faut compter en moyenne 1,40 euro. Une flambée qui a le don d'exaspérer les automobilistes, qu'ils soient des particuliers ou des professionnels.

Les causes explicatives de ce phénomène sont multiples. D'abord, la remontée des prix du pétrole, alors que les tensions géopolitiques affectant certains pays producteurs (Iran, Syrie, Yemen) sont exacerbées. La réduction de la production décidée par L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), combinée à une augmentation de la demande mondiale, provoque également une hausse mécanique des prix.

Le phénomène devrait d'ailleurs se poursuivre: selon un récent rapport de la Banque mondiale, les prix du baril de brut devraient atteindre 65 dollars en moyenne cette année, contre 53 dollars en 2017.

Le carburant, produit surtaxé en France

Cependant, le contexte international n'explique pas tout. Les taxes appliquées au carburant sont également en forte augmentation, notamment parce que l'Etat entend réduire l'écart fiscal entre l'essence et le gazole qui favorisait jusqu'à maintenant ce dernier. Et la taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques (TICPE) va continuer à augmenter de 2,6 centimes par litre de gazole chaque année pendant quatre ans, comme le prévoit le Budget 2018. Le rythme de progression de son prix sera donc supérieur à celui de l'essence. Pour mémoire, en France, les diverses taxes représentent 60% du prix des carburants.

Y.D.