BFM Business

Ouverture dominicale: la SNCF veut une dérogation pour les gares

Guillaume Pepy veut que 130 gares bénéficient de la même dérogation que les aéroports sur le travail dominical.

Guillaume Pepy veut que 130 gares bénéficient de la même dérogation que les aéroports sur le travail dominical. - -

Guillaume Pepy, le PDG de la SNCF, veut que les gares bénéficient des mêmes dérogations que les aéroports afin que les magasins soient ouverts 7 jours sur 7. Il s'agit pour lui d'une question économique, mais aussi un moyen pour renforcer la sécurité des voyageurs.

La bataille pour l'ouverture des magasins le dimanche compte un nouveau partisan : Guillaume Pepy, le PDG de la SNCF. Il souhaite que la dérogation accordée aux aéroports le soit aussi aux 130 gares ferroviaires les plus fréquentées.

"Tous les aéroports ont une dérogation, les commerces et les services sont ouverts le dimanche dans tous les aéroports de France. Alors que les gares ne bénéficient pas d'une dérogation. Est-ce que cela voudrait dire que les voyageurs des gares seraient moins dignes d'avoir des services et des commerces le dimanche," a expliqué Guillaume Pepy, à BFMbusinesss, lors d'un séminaire de presse, vendredi 18 octobre.

Une réaction qui s'inscrit après la condamnation par le Tribunal de grand instance de Paris du supermarché Carrefour City, situé dans la gare Saint-Lazare à Paris, de baisser le rideau après 21 heures et après 13 heures le dimanche. Selon le responsable du magasin, qui a décidé de faire appel, ces fermetures anticipées le privent d'un quart de son chiffre d'affaires et va entraîner la suppression de 9 emplois.

Cette décision a aussi un impact pour la SNCF : les commerces installés dans les gares payent une redevance. Dans le cas de la gare Saint-Lazare, qui accueille, depuis sa rénovation en 2012, une galerie marchande avec 250 points de ventes, elle s'élève à 130 millions d'euros au total.

Renforcer le sentiment de sécurité

Mais l'argument ne serait pas qu'économique pour Guillaume Pepy. "Tous les témoignages que j'ai de la part des voyageurs, c'est que lorsque les commerces sont ouverts, il y a de la lumière, de la circulation, du monde. Le sentiment de sécurité et de confort s'améliore".

"Quand vous voyez par exemple la gare du Nord, qui est la 1ere d'Europe, et que toute la mezzanine est un peu gare morte le dimanche, cela ne rassure personne. Cela est un peu bizarre. Pendant qu'à l'aéroport de Roissy, tous les commerces sont sans exception ouverts", dénonce Guillaume Pepy.

Il entend donc faire valoir ces arguments auprès de Jean-Paul Bailly, ex-président de La Poste et de la RATP, chargé le mois dernier par Matignon de diriger une mission sur le travail dominical.

"Je pense qu'il y a là un souci d'équité, et une question aussi de sentiment de sécurité et je pense que Jean Paul Bailly fera les bonnes propositions en ce sens ", conclut Guillaume Pepy.

Coralie Cathelinais avec Mathieu Sévin