BFM Business

Nouveau rappel massif chez General Motors

Un ligne de production de Cadillac ATS à LAnsing, aux Etats-Unis. General Motors procède à un nouveau rappel de véhicules aux Etats-Unis.

Un ligne de production de Cadillac ATS à LAnsing, aux Etats-Unis. General Motors procède à un nouveau rappel de véhicules aux Etats-Unis. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le constructeur américain rappelle 1,5 million de véhicules supplémentaires aux Etats-Unis, a-t-il annoncé ce 17 mars. Des problèmes d'alimentation en carburant et d'air bags sont en cause.

General Motors doit à nouveau se résoudre à rappeler des véhicules. Le constructeur américain a annoncé ce lundi 17 mars que 1,55 millions de voitures achetées aux Etats-Unis doivent revenir chez les concessionnaires GM. Le groupe évoque des problèmes du circuit d'alimentation du carburant et de non déploiement d'airbags notamment. Des modèles Chevrolet, GMC, Buick et Cadillac fabriqués entre 2008 et 2014 sont concernés, précise le communiqué.

Les véhicules des marques concernées qui ne sont pas encore livrés ne le seront pas tant que des solutions n'auront pas été trouvées à tous ces défauts, prévient le constructeur, ajoutant que les réparations sont gratuites.

L'affaire ne va pas arranger l'image de General Motors aux USA, où le constructeur fait l'objet d'une triple enquête pour de précédents rappels de véhicules liés à une trentaine d'accidents ayant causé 12 morts.

"J'ai demandé à notre équipe de redoubler d'efforts pour réexaminer nos produits, de rapporter les problèmes et de les résoudre au plus vite", déclare dans le communiqué Mary Barra, la nouvelle patronne du groupe. Il s'agit de la première crise grave traversée par Mme Barra depuis son arrivée à la tête du groupe mi-janvier.

300 millions de dollars de charges

Tous ces rappels vont contraindre le constructeur à passer une charge de 300 millions de dollars dans ses comptes au premier trimestre, précise-t-il.

"Les annonces faites aujourd'hui soulignent le fait que nous donnons la priorité à la sécurité. (...) Nous conduisons une enquête de nos procédures internes et allons faire des annonces par la suite", essaye de rassurer Mme Barra.

En février, le groupe a rappelé, en deux étapes, 1,62 million de véhicules en Amérique du nord (USA, Canada et Mexique), essentiellement des compactes de marques Chevrolet, Pontiac et Saturn fabriquées entre 2003 et 2007 pour un problème de clef de contact.

Les autorités américaines veulent savoir pourquoi GM a attendu plus de dix ans pour prendre cette décision. Le constructeur automobile a jusqu'au 3 avril pour apporter des réponses à 107 questions de l'agence américaine de la sécurité routière (NHTSA).

N.G. avec AFP