BFM Business

Les Mercedes refusées à l’immatriculation en France

Certains véhicules Mercedes, comme le dernier modèle CLA, sont interdits à l'immatriculation en France.

Certains véhicules Mercedes, comme le dernier modèle CLA, sont interdits à l'immatriculation en France. - -

L’administration française rejette toute nouvelle immatriculation de certaines Mercedes. A l’origine: un problème d’homologation du gaz réfrigérant de la climatisation.

Fier propriétaire d’une nouvelle Mercedes SL, si vous souhaitez la faire immatriculer en France, préparez-vous à un refus. L’administration française rejette toute immatriculation des véhicules Mercedes de classes A, B, CLA et SL produites après le 12 juin 2013.

Ce rejet proviendrait d’un problème d’homologation du gaz réfrigérant du système de climatisation. Les autorités allemandes ont pourtant approuvé l’homologation des véhicules, mais côté français, l’administration refuse.

Polluant, mais plus sûr?

Mercedes Benz continue d’utiliser le gaz R134a, alors qu’une directive européenne oblige les constructeurs à employer du gaz R1234yf, moins polluant, depuis le début de l’année.

Mais selon Daimler, la maison-mère de Mercedes, ce nouveau gaz est inflammable en cas d’accident, et donc beaucoup plus dangereux que l’ancien. Du coup, le constructeur allemand a choisi de garder le gaz habituel, non-inflammable mais polluant.

Selon le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), sur les cinq premiers mois de 2013, Mercedes a commercialisé 46.817 voitures en Europe utilisant ce réfrigérant pourtant interdit.

Le blocus français des immatriculations représente un coup dur pour Mercedes, qui a entamé des négociations avec l’administration française pour résoudre ce conflit le plus rapidement possible. Pour les clients concernés, Mercedes va mettre en place des solutions de secours, avec par exemple, un prêt de véhicule.

A.D.