BFM Business

Le bénéfice de Boeing s’envole

Boeing a enregistré un record de livraisons en 2014, notamment grâce à la montée en puissance du "787" Dreamliner.

Boeing a enregistré un record de livraisons en 2014, notamment grâce à la montée en puissance du "787" Dreamliner. - YOSHIKAZU TSUNO - AFP

L’avionneur américain a nettement dépassé les attentes l’année passée, enregistrant un bénéfice de 5,44 milliards de dollars. Malgré tout, les prévisions pour 2015 sont plus prudentes.

Même s’il a traversé quelques zones de turbulences, Boeing se porte à merveille. L'avionneur américain a en effet nettement dépassé les attentes en 2014, année marquée par la meilleure performance commerciale de son histoire.

L'an dernier, Boeing a ainsi enregistré un record de livraisons avec la montée en puissance du "787" Dreamliner, son avion nouvelle génération construit avec une forte proportion de matériaux composites et entré en service en 2011. Il dispose également d'un carnet de commandes record (5.789, soit plus de sept années de production).

90 milliards de chiffre d'affaires

Cette solide performance, due à une forte demande pour les avions de ligne, lui a permis de gagner 5,44 milliards de dollars en 2014, soit un bond de 18,8% sur un an. Sur le quatrième trimestre, le profit s'élève à 1,46 milliard de dollars, en hausse de 19% sur un an.

Dans les deux cas, le bénéfice par action ajusté, référence à Wall Street, est supérieur aux attentes, à respectivement 8,60 dollars et 2,31 dollars, contre 8,38 et 2,11 dollars espérés en moyenne par les analystes.

Le chiffre d'affaires annuel est quant à lui de 90,76 milliards de dollars (en hausse de 5% sur un an), tandis que les recettes trimestrielles s'élèvent à 24,46 milliards de dollars (+3% sur un an). Investisseurs et analystes anticipaient 90,18 milliards et 23,93 milliards de dollars.

Boeing plus prudent pour 2015

Le constructeur aéronautique a également livré ses prévisions pour 2015, année au terme de laquelle il vise de 94,5 à 96,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires, et un bénéfice par action compris entre 8,20 et 8,40 dollars. Les analystes espèrent, eux, des revenus aux alentours de 93,25 milliards de dollars et un bénéfice par action de 8,64 dollars en moyenne.

Le groupe américain se veut beaucoup plus optimiste en termes de livraisons, point scruté par les marchés car c'est à la livraison que les avionneurs sont généralement payés par leurs clients. Boeing espère ainsi livrer entre 750 et 755 appareils civils commerciaux, soit de 27 à 33 de plus qu'en 2014.

A Wall Street, le titre bondissait de 3,07% à 136,55 dollars dans les échanges de pré-séance, les investisseurs étant rassurés sur le fait que l'avionneur n'ait pas lancé de mise en garde contre un effet négatif du cours du dollar sur ses ventes.

Y.D. avec AFP