BFM Eco

Grève: Valérie Pécresse réclame à la SNCF et à la RATP de "rembourser intégralement" tous les voyageurs

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France demande à la SNCF et à la RATP de rembourser intégralement tous les voyageurs pour chaque jour de grève. Elle souhaite lancer une plateforme de remboursement en janvier.

La grève continue dans les transports et la galère pour les Franciliens aussi. "C'est une immense souffrance cette grève", résume ce jeudi matin sur RTL Valérie Pécresse. La présidente de la région Ile-de-France et de l'autorité organisatrice des transports IDF-Mobilités appelle la SNCF et la RATP à prendre des mesures d'indemnisation totales pour les voyageurs.

"Je demande à la SNCF et à la RATP de rembourser les voyageurs, de les rembourser intégralement pour tous les jours de grève. Ca fait déjà 15 jours, donc ça fait un demi mois d'abonnement qui a été complètement gâché par cette grève", insiste Valérie Pécresse. 

Jusqu'à présent, la SNCF et la RATP ont promis des indemnisations des voyageurs. Mais ces indemnisations ne pourrait être attribuées que sur les lignes "où le service minimum n'aura pas été respecté", indiquait la semaine dernière le directeur de SNCF Transilien. 

Cette indemnisation partielle ne convient pas à Valérie Pécresse. "Qu'on ne m'oppose pas le fait que sur certaines lignes il y aurait eu un service fait (...) cette forme de service qui est réalisée c'est bien souvent service zéro pour des millions de Franciliens", ajoute-t-elle. 

Une plateforme de remboursement en janvier

"A ce stade", SNCF et RATP n'ont pas répondu à la demande de la présidente de la région Ile-de-France. Valérie Pécresse annonce néanmoins d'ores et déjà le lancement d'une plateforme qui permettra aux abonnés Navigo de faire leurs demandes de remboursement.

"Sur le site Vianavigo, il y aura une plateforme de remboursement où les voyageurs, dès janvier, pourront demander le remboursement. Mais il me faut l'accord des opérateurs", nuance-t-elle. 

Valérie Pécresse estime à "100 millions d'euros" le coût des 15 jours de grève. 

Carole Blanchard