BFM Business

GM rappelle 5 millions de véhicules défectueux

GM doit rappeler 5 millions de voitures.

GM doit rappeler 5 millions de voitures. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Entre les Chevrolet, pick-up ou encore Cruze, General Motors enchaine les coups durs. Le constructeur doit faire revenir 5 millions de véhicules.

Coup dur pour GM. General Motors a porté, vendredi 28 mars, à près de 5 millions le nombre de ses véhicules rappelés.

Un mois seulement après un premier train de 1,6 million de Chevrolet Cobalt rappelées pour un défaut du commutateur d'allumage, la pièce qui reçoit la clef de contact, le groupe de Detroit va rappeler 971.000 véhicules supplémentaires dans le monde pour le même problème.

Ce rappel de Chevrolet Cobalt, Saturn Ion, Sky, Solstice et Pontiac G5 produites entre 2008 et 2011 concerne principalement les Etats-Unis, où 824.000 véhicules sont concernés.

Cette décision porte à 2,6 millions le nombre de véhicules rappelés pour le même problème depuis février.

Le défaut détecté a été lié à une trentaine d'accidents qui ont provoqué la mort de 13 personnes, selon un nouveau décompte du constructeur, qui a annoncé vendredi qu'un nouveau décès avait été signalé au Canada.

Vente de la Cruze suspendue

Par ailleurs, GM a annoncé un nouveau rappel de 490.000 pick-up et grosses cylindrées Chevrolet Silverado, Suburban et Tahoe et GMC Sierra, Yukon et Yukon modèles 2014 et 2015.

Des fuites du liquide de refroidissement ont été constatées sur certains de ces véhicules mais aucun accident n'a été signalé, a précisé le constructeur automobile.

Enfin GM, qui avait suspendu jeudi soir la vente de sa populaire petite cylindrée Cruze sans expliquer pourquoi, a rappelé vendredi 172.000 de ces véhicules déjà vendus.

L'essieu avant droit de ces véhicules pouvait se briser pendant la conduite. Le conducteur ne risque pas de perdre le contrôle de son véhicule, mais la voiture perdrait de la vitesse et finirait par s'arrêter, selon GM.

Si l'on ajoute le rappel à la mi-mars de 1,8 million de véhicules pour des problèmes de circuit d'alimentation du carburant et de non-déploiement d'airbags, le nombre de véhicules concernés atteint 5,03 millions.

D. L. avec AFP