BFM Business

Circulation alternée: vraiment efficace contre la pollution?

A Paris et sa proche banlieue, seule les véhicules avec une plaque d'immatriculation se terminant par un chiffre impair étaient autorisées à rouler.

A Paris et sa proche banlieue, seule les véhicules avec une plaque d'immatriculation se terminant par un chiffre impair étaient autorisées à rouler. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Au terme d'une journée de circulation alternée appliquée en Ile-de-France, le gouvernement a annoncé que la mesure ne serait pas reconduite mardi, compte tenu des bons résultats sur la qualité de l'air enregistrés ce lundi.

La journée de circulation alternée a-t-elle porté ses fruits? Lundi après-midi, au regard des premiers résultats liés à cette mesure en faveur de la qualité de l'air, le gouvernement a annoncé qu'elle ne serait pas reconduite mardi. Une réduction de la pollution atmosphérique a en effet été constatée en Ile-de-France et dans plusieurs régions.

>> Retrouvez tous les événements de la journée de lundi

> Pas de circulation alternée mardi

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a décidé de ne pas reconduire la mesure de circulation alternée mise en application en Ile-de-France jusqu'à minuit, lundi, pour la journée de mardi. Cette décision a été prise "au vu des résultats" de lundi, qui montrent "une nette tendance à l'amélioration" de la pollution de l'air aux particules, a expliqué le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin, précisant que les niveaux de pollution aux particules seront mardi "inférieurs au seuil d'information".

Interrogé lundi soir sur BFMTV, Philippe Martin a dit ne "pas penser qu'il y aura une nouvelle journée de circulation alternée dans la semaine". De 5h30 à minuit lundi, Paris et sa proche banlieue ont redécouvert la circulation alternée, une mesure anti-pollution inédite depuis 1997. Sauf dérogations, seules les voitures et motos dotées de plaques impaires étaient autorisées à circuler dans la capitale et dans 22 communes limitrophes.

Par ailleurs, la gratuité des transports en commun, mise en place vendredi, doit cesser à la fin du service, dans la nuit de lundi à mardi.

> Baisse du niveau de particules fines

Plombée ces derniers jours par une très forte concentration de particules fines, la qualité de l'air devrait s'améliorer dès mardi, selon Airparif, association de surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France. Lundi, la concentration moyenne en particules était relativement élevée à Paris et sa proche banlieue, puisque comprise entre 40 et 55 microgrammes par m3, le seuil d'information étant fixé à 50 microgrammes, celui d'alerte à 80. Selon les prévisions, la pollution devrait se situer mardi à un niveau moyen.

Ailleurs en France, la journée de lundi a également été marquée par une amélioration, malgré quelques points noirs subsistants. En Bourgogne, le dispositif d'alerte a été levé pour lundi et mardi sur la région, sauf dans la Plaine de Saône. En Rhône-Alpes, l'alerte pollution a été levée lundi matin au niveau régional. Toutefois, le bassin lyonnais et l'ouest de l'Ain dépassent toujours le seuil d'information. En Midi-Pyrénées, il n'est pas exclu que le seuil d'alerte soit dépassé mardi. Enfin, en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, le Var devrait toujours se situer mardi au-delà du seuil d'information.

> Moins de bouchons dans la capitale

La circulation alternée a eu des effets particulièrement visibles sur les bouchons, à Paris et à ses abords. Le Centre national d'information routière a relevé au plus fort de la matinée 134 kilomètres de bouchons en Ile-de-France, soit "deux fois moins que d'habitude". A 14 heures, selon le ministre de l'Ecologie Philippe Martin, les bouchons étaient en baisse de 62% par rapport à lundi dernier.

A Paris, la gratuité des services Vélib' et Autolib' a rencontré un franc succès, avec une augmentation de 61% du nombre de tickets Vélib' de courte durée (24 heures) délivrés sur les 4 premiers jours de gratuité, et une hausse de 33% des locations d'Autolib'. La mesure a également boosté l'activité des sites de covoiturage et de location de voitures entre particuliers.

> Près de 4.000 PV

Lundi soir, sur BFMTV, Philippe Martin a "remercié" et "félicité" les Franciliens, "corresponsables" du succès de la circulation alternée, après avoir, un peu plus tôt, lors d'un point presse, salué le "civisme et la coopération" des habitants d'Ile-de-France. Le ministre a ainsi souligné que "90% des véhicules en circulation dans la capitale avaient une plaque impaire".

Dans l'ensemble, les Franciliens se sont donc montrés plutôt coopératifs. Lundi à 19 heures, la préfecture de police de Paris avait tout de même relevé 5.122 infractions pour non-respect de la circulation alternée en Ile-de-France. Cinquante et un véhicules ont été immobilisés.

Pour veiller au respect de la mesure, quelque 700 policiers avaient été mobilisés, sur une soixantaine de points de contrôle. Les automobilistes et motards bravant l'interdit étaient passibles d'une amende de 22 euros. Près de 4.000 PV ont été distribués.

A.S. avec AFP