BFM Business

 Bourget: le round d'observation entre Airbus et Boeing

L'A380 d'Airbus

L'A380 d'Airbus - Eric Piermont - AFP

Après deux journées animées, le salon du Bourget s'est accordé une pause. Airbus et Boeing ont ainsi grappillé des petites commandes, et campé sur leurs positions.

Le Salon du Bourget s'est offert un break ce mercredi. Après deux précédentes journées riches en commandes, les avionneurs ont dû se contenter de petits contrats ou de lettres d'intention.

Au final, Boeing maintient une légère avance sur Airbus, avec un total de commandes 16,7 milliards de dollars au prix catalogue, contre un peu plus de 16 milliards pour son rival européen.

Boeing n'a d'ailleurs pas enregistré de nouvelles commandes à proprement parler, annonçant une lettre d'intention avec la compagnie russe de fret Volga Dnepr portant sur 20 avions cargos 747-8.

La facture est évaluée à 7,4 milliards de dollars au prix catalogue. Airbus a lui pû signer une commande ferme avec la compagnie vietnamienne low cost VietAirJet portant sur 6 A321, soit 682 millions de dollars au prix catalogue. 

Un quatrième contrat pour le Rafale

Autre fait marquant pour l'avionneur européen, la signature d'un protocole d'accord avec le brésilien Synergy portant sur l'achat de 62 A320 neo (6,58 milliards de dollars).

Au-delà des commandes, le salon a été le théâtre de déclarations notables. Tom Enders, le patron d'Airbus Group s'est ainsi attelé à rassurer sur l'A400M, fragilisé depuis le crash de Séville en mai dernier. Il a ainsi assuré que les ventes de l'avion de transport militaire "n'ont pas été affectés" par cet incident.

Eric Trappier, le PDG de Dassault Aviation, a pour sa part livré à BFM Business ses ambitions concernant le Rafale. L'avion de chasse du groupe pourrait ainsi conquérir un quatrième client (après l'Egypte, le Qatar et l'Inde). Eric Trappier explique que ce contrat devrait arriver "dans l'année qui vient".

>> Revivez la troisième journée du Bourget

16h50 - Dassault vise un quatrième contrat pour le Rafale "dans l'année qui vient"

Eric Trappier, le PDG de Dassault Aviation, a indiqué à BFM Business ses ambitions. Fort de ses précédents succès à l'export cette année (Qatar, Egypte et bientôt l'Inde), le Rafale doit séduire d'autres clients. Eric Trappier vise ainsi un quatrième contrat "dans l'année qui vient soit 2015 ou 2016", explique-t-il.

Il estime que les précédents succès du Rafale ont produit leur effet: "des délégations viennent nous voir, se faire briefer. Ces succès ont engendré des tas de questions de la part de ces pays". 

Pour le moment pas question toutefois d'augmenter la cadence de production de l'avion de chasse. Mais dès la signature du troisième contrat avec l'Inde, qui devrait intervenir d'ici à la fin de l'année, "'nous allons augmenter les cadences pour voir venir les autres contrats".

16h11 - Synergy s'engage sur 62 A320 neo

La compagnie brésilienne a signé une lettre d'intention avec Airbus portant sur l'achat de 62 appareils de la famille A320 neo. Au prix catalogue cette commande s'élèverait à environ 6,6 milliards de dollars.

15h21 - l'eFan d'Airbus a droit aux honneurs 

Le petit avion électrique de l'avionneur européen suscite l'intérêt de personne de renom. Le PDG de Google, Eric Schmidt, a ainsi rencontré l'équipe ayant conçu le célèbre petit avion, qui a déjà volé trois fois depuis le début du salon. 

14h45 - L'A400M cet avion si polyvalent

L'avion de transport militaire vient clôturer les démonstrations de vol chez Airbus. Sur Twitter l'avionneur européen met en avant la polyvalence de l'appareil, capable de remplir "trois fonctions différentes".

14h06 le ballet des avions d'Airbus

Les démonstrations de vol de l'après-midi se poursuivent. Airbus fait voler à la suite trois appareils. Ce qui permet ainsi à l'A350 et l'A380 de se croiser.

12h07 - Une compagnie asiatique signe une lettre d'intention pour 60 Airbus

Airbus a annoncé la signature d'une lettre d'intention par une compagnie aérienne asiatique portant sur 60 appareils de la famille A320neo. Le constructeur aéronautique européen, qui a fait cette annonce à l'occasion du salon aéronautique du Bourget, n'a pas précisé l'identité de la compagnie.

Sur la base du prix catalogue, cette commande représente un montant d'environ 6,4 milliards de dollars (5,7 milliards d'euros).

11h33 - Boeing lance le BBJ Max 9

11h29 - VietJetAir commande six A321

Airbus annonce mercredi que VietJet Air a passé une commande ferme au salon aéronautique du Bourget pour six A321, d'une valeur de 682 millions de dollars au prix catalogue.

Ce nouveau contrat porte à 69 le nombre d'appareils commandé à Airbus par la compagnie vietnamienne, qui exploite déjà une flotte de 25 A320, précise Airbus dans un communiqué.

11h26 - Visite d'un A380 de Qatar Airways

11h12 - La division maintenance d'Air France-KLM annonce 800 millions d'euros de contrats

La division maintenance, réparation et révision (MRO) du groupe franco-néerlandais Air France-KLM a annoncé six nouveaux contrats d'une valeur totale de 800 millions d'euros.

Ces contrats ont été signés depuis début avril avec les compagnies aériennes Gulf Air, Royal Jordanian, Vietnam Airlines, Royal Air Maroc, China Air Cargo, Air China Cargo et du groupe néerlandais de logistique TNT, a précisé Franck Terner, directeur d'Air France Industries-KLM Engineering & Maintenance, lors d'une conférence de presse au salon du Bourget.

11h11 - Bahamasair passe une commande ferme de 5 ATR-600

L'avionneur européen ATR a annoncé mercredi une commande ferme de la compagnie aérienne Bahamasair portant sur deux ATR 72-600 et 3 ATR 42-600, d'une valeur catalogue totale de 116 millions de dollars.

La compagnie nationale des Bahamas "devient ainsi un nouveau client d'ATR", a indiqué dans un communiqué le constructeur, qui précise que "les premiers appareils de Bahamasair seront livrés avant la fin de l'année". Ce contrat fait partie des 46 commandes fermes et 35 options annoncées lundi par ATR, pour un montant total de 1,98 milliard de dollars.

11h09 - Ethiopian Airlines a acquis 6 Boeing

La compagnie éthiopienne Ethiopian Airlines a acquis six long-courriers de moyenne capacité Boeing 787-8 supplémentaires. La firme de Seattle avait déjà fait figurer ces commandes dans son décompte officiel, sans préciser le nom de l'acquéreur.

Au prix catalogue du 787-8, la transaction s'établit à 1,3 milliard de dollars. Ethiopian avait été la première compagnie africaine à prendre livraison du 787, dernier-né de chez Boeing. Elle en possède aujourd'hui 13.

10h19 - Airbus dévoile la liste de ses fournisseurs pour son Beluga XL

-
- © -

10h11 - Volga Dnepr signe une lettre d'intention pour 20 Boeing

La compagnie aérienne de fret russe Volga Dnepr a signé une lettre d'intention avec Boeing pour l'acquisition de 20 avions-cargos 747-8. Le montant de ce contrat, s'il est confirmé, atteindra 7,4 milliards de dollars au prix catalogue, selon l'avionneur de Seattle, qui précise dans un communiqué que les livraisons s'étaleront sur les sept prochaines années sur la base "d'achats directs et de location".

Outre des gros porteurs Antonov, Volga Dnepr opère déjà 14 Boeing 747, dont six 747-8, toute dernière version de ce quadriréacteur dont la conception remonte aux années 1960, mais qui a été modernisé depuis, notamment pour le rendre plus économe en carburant.

10h01 - Airbus DS supprimera moins d'emplois que prévu 

Airbus Defense and Space, la division espace et défense du groupe européen Airbusn, va procéder à moins de suppressions d'emplois que prévu grâce à l'annonce d'importants contrats dans les satellites, a indiqué mercredi son patron Bernhard Gerwert au Financial Times, en marge du Salon aéronautique et de l'espace du Bourget.

Selon lui, au moins 800 postes sur les 5.800 qui devaient être supprimés dans le cadre du plan de restructuration lancé il y a deux ans vont pouvoir être conservés. Le dirigeant a indiqué que 2.000 emplois ont déjà été éliminés et qu'il en reste donc environ 3.000 à tailler.

9h06 - L'aéronautique manque de bras

8h43 - Les exportations de l'A400M pas affectées par le crash de Séville

Les exportations de l'avion de transport militaire d'Airbus Group, l'A400M, n'ont pas été affectées par le crash d'un exemplaire début mai en Espagne, faisant 4 morts, a affirmé mercredi le patron du groupe Tom Enders. "Nous sommes rassurés de voir que nos exportations n'ont pas été affectées par cet accident", a déclaré Tom Enders sur Europe 1 à l'occasion du salon de l'aéronautique et de l'espace du Bourget. "L'accident qui s'est produit est un événement absolument tragique. Notre entreprise prendra ses responsabilités", a-t-il ajouté.

"Cet appareil suscite beaucoup d'intérêt. Il y a un certain intérêt de pays du Moyen-Orient et d'Asie. Nous espérons pouvoir signer des contrats dans un avenir très proche".

Séance de rattrapage des deux premiers jours du Salon du Bourget

Retrouvez le programme des vols de ce mercredi 17 juin

D. L. et J.M. AFP